France des circuits 2023 : Le classement des groupes de cinémas

©Boxoffice Pro

Un classement par entrées, limité aux opérateurs totalisant plus de 500 000 sur 2023, fait – comme son nom l’indique – forcément la part belle aux circuits. Par ailleurs, nombreux sont les autres challengers, qui font une force de leur indépendance… comme de leurs multiples associations. Et oui, dans le pays de l’exception culturelle plus que n’importe où au monde, ce n’est pas parce qu’on est un “circuit” qu’on n’est pas indépendant, et pas parce qu’on est indépendant qu’on ne peut pas voir grand, ensemble.

  1. PATHÉ CINÉMAS
    Cinémas : 75 | Écrans : 839 | Entrées 2023 : 37 783 709
Pathé Capucins à Brest a été l’unique nouvelle ouverture du circuit en 2023 ©Pathé

Le numéro un de l’exploitation française réalise cette année 21 % des entrées 2023, en régression de 3 points par rapport à 2019. Le groupe n’en redessine pas moins son parc selon la voie de la premiumisation, avec comme crédo la qualité avant la quantité. Ainsi, en 2023, Pathé arbitre la fermeture de son emblématique cinéma des Champs-Élysées et celle du Bretagne, à la faveur d’une politique de construction et de rénovations de prestige. Après l’ouverture du Pathé Capucins de Brest en février dernier, 2024 accueillera les très attendus nouveaux sites d’Opéra – qui sera aussi le futur siège social – ainsi que la Géode, après plus de 5 années de travaux. La volonté de consolider ses acquis amène le groupe, co-présidé par Jérôme Seydoux, à racheter petit à petit les parts de ses associés. À l’instar des sites de Jean-Marie Guillaume à Aix-en-Provence, Pathé est désormais seul aux commandes des 11 écrans des 3 Palmes à Marseille, où il était associé à Odile et Didier Tarizzo. 
En parallèle, le groupe poursuit sa transition à la marque Pathé, entraînant d’importantes rénovations comme celle du Pathé Aubières (ex CinéAlpes Ciné-Dôme) ou des anciens sites Gaumont comme les désormais Pathé Alésia à Paris 14e, Nantes, Valenciennes, Montparnos et Thillois. Parmi les innovations, les halls sont devenus un sujet stratégique de réflexion, et font place à des espaces confiserie XXL en self service et des espaces de jeux Pathé Games comme à La Valette (Toulon), ou encore le mini-bowling à Carré de Soie (Lyon).
Côté techno et confort, outre ses salles premium, Pathé compte aujourd’hui 41 salles 4DX avec 3 ouvertures en fin d’année, aux Pathé Le Mans, Pathé Liévin et Pathé Cité Europe à Calais, en attendant celle de Dijon ; 18 salles Imax dont 2 ouvertures en fin d’année aux Pathé Grenoble et Valenciennes, en attendant celles de Nice Lingostière et Nantes Atlantis ; et enfin 11 salles Dolby Cinéma.

  1. CGR CINÉMAS
    Cinémas : 74 | Écrans : 710 | Entrées 2023 : 21 550 589
Le groupe rochelais a concentré ses efforts sur la consolidation de son parc, avec un nouveau site à Castres ©CGR

CGR, qui a connu une année mouvementée, semble retrouver de la stabilité. En effet, alors que le circuit avait été mis en vente en 2022, le PDG du groupe, Charles Raymond, annonce en mai 2023 que le processus est annulé, et renouvelle sa direction générale en nommant à sa tête Laurent Demoulins. Le groupe rochelais concentre ainsi ses efforts sur la consolidation de son parc. Avec son nouveau site de Castres et ses 10 écrans dont une salle Ice Theaters, il dispose désormais de 45 salles équipées de sa technologie premium maison. Avec une évolution de sa fréquentation de 18,4% par rapport à 2022 – et une baisse contenue à 16 % par rapport à 2019 –, CGR Cinémas consolide sa place de deuxième circuit français. 

  1. UGC CINÉMAS
    Cinémas : 51 | Écrans : 528 | Entrées 2023 : 19 919 819
L’UGC Ciné Cité Les Halles (Paris) reste à nouveau le premier cinéma de France en entrées ©Boxoffice Pro

Après l’ouverture de 5 cinémas en 2021 et 2022, le groupe de Brigitte Maccioni achève en 2023 sa transition à la vente dématérialisée. Mais si UGC avait lancé de gros paquebots en 2021 – les sites de Plaisir, Bassins à Flot à Bordeaux, Montaudran à Toulouse et Part-Dieu à Lyon –, suivis d’Issy-les-Moulineaux en 2022, le contexte de crise de leur aura pas permis de développer leur plein potentiel. Le parc du groupe, fortement implanté en région parisienne, semble pâtir d’une tendance conjoncturelle à la baisse des entrées dans la capitale, sans parler de l’épisode malheureux des punaises de lit qui a fait vaciller l’UGC Ciné Cité Bercy (-2 % vs 2022). Néanmoins avec ses 2,5 millions d’entrées, l’UGC Les Halles règne toujours sans partage à la tête des cinémas français. En 2024, le groupe ouvrira le Majestic de Meaux, en travaux depuis 2020, et poursuivra ses initiatives éditoriales : après UGC Découvre, UGC Aime et UGC Spectateurs, UGC a lancé le label UGC Frisonne, ou encore des semaines d’avant-premières ou thématiques (“Le Père Noël fait son cinéma”, le “Love festival”…).

  1. KINEPOLIS
    Cinémas : 18 | Écrans : 199 | Entrées 2023 : 6 543 871
Le groupe belge développe ses offres premium avec l’ouverture d’une salle Imax à Nîmes ©Kinepolis

Dans le sillage de ses précédents exercices, le groupe belge dirigé par Eddy Duquenne poursuit son extension, élargissant son parc français de deux cinémas supplémentaires : d’abord dans le nord-est, où il jouit d’une forte implantation, avec le rachat en mars du Pathé de Belfort, puis dans le sud à Béziers avec l’acquisition d’un multiplexe opéré par Monciné, en novembre
Ces opérations, qui participent à la hausse de fréquentation du circuit (+27,88 % par rapport à 2022), sont accompagnées d’une montée en gamme des équipements, à l’instar de la reconfiguration Imax d’une des 12 salles du Kinepolis de Nîmes et des travaux de modernisation entamés à Béziers. L’offre premium continue d’ailleurs de faire ses preuves au Kinepolis Lomme, doté d’espaces cosy et de projection Laser, qui se positionne à nouveau deuxième au classement des salles (1 492 452 entrées). Avec une part de marché de 3,6 %, la société belge signe donc une bonne année dans l’Hexagone.

  1. MEGARAMA
    Cinémas : 28 | Écrans : 226 | Entrées 2023 : 6 307 544
Riche année pour Megarama, tant sur l’équipement de ses salles que sur le développement de son réseau, avec l’ouverture du site de Givors ©Boxoffice Pro

Le groupe de Jean-Pierre Lemoine effectue un grand bond dans la concrétisation de ses projets de développement en 2023. Premier mot d’ordre : le premium. Megarama ouvre son site de Givors de 7 écrans fin novembre avec trois salles “labellisées” : Imax, 4D e-motion et son concept “maison” Horizon qui sera, comme les 25 autres du groupe désormais, estampillée THX. En suivant, le groupe lance sa nouvelle salle premium Orion et sa carte illimitée, dont l’option “techno” donne accès aux offres premium. 
La fréquentation de l’ensemble des Megarama se comporte très bien sur l’année, d’autant plus que depuis 2019, le circuit compte 9 cinémas et 69 écrans supplémentaires. Après l’ouverture de Seynod fin 2022 puis de Givors en 2023, auxquelles s’ajoutent les acquisitions du Grand Forum de Dieppe, de celui de Louviers et du Ciné Pincevent de Chennevières-sur-Marne, Megarama réalise donc plus d’entrées qu’en 2022 (+31 %), mais dépasse aussi, en s’étant agrandi, sa fréquentation de 2019 (+3,4 %).

  1. CINÉVILLE
    Cinémas : 17 | Écrans : 129 | Entrées 2023 : 5 011 002
Les entrées de tous les cinémas du groupe, dont celui de Pont-l’Abbé, ont progressé plus vite que la moyenne nationale ©Cinéville

Belle progression pour le circuit dirigé par Yves Sutter, qui, sur l’ensemble de ses salles, affiche une hausse de fréquentation de 30,70 % par rapport à 2022. Si les 147 600 entrées du Ciné Nova de Savenay, repris fin décembre 2023 par Cinéville qui en était actionnaire minoritaire, sont comptabilisées dans les 5 millions de billets vendus sur l’année, tous les cinémas du groupe ont progressé plus vite que la moyenne nationale, pour une part de marché qui représente désormais 2,8 %.
Dans sa région de prédilection, Cinéville a lancé son projet d’un complexe de 5 salles à Beaupréau-en-Mauges près de Nantes, pour une ouverture début 2025, et un autre de 6 salles à Morlaix, pour mi 2025. Le groupe est aussi associé à Marine Chopin pour la construction d’un cinéma de 5 salles à Landerneau dans le Finistère, qui devrait être prêt pour l’automne prochain. 

  1. mk2
    Cinémas : 11 | Écrans : 69 | Entrées 2023 : 3 533 097
En 2023, mk2 s’est davantage concentré sur l’éditorialisation de sa programmation et le développement de sa plateforme ©mk2

mk2 boucle une année stable, marquée par une légère hausse de sa fréquentation : 14,64 % par rapport à 2022. Le premier circuit art et essai en France demeure largement implanté à Paris, où il représente une part de marché de 20 %. Si le parc de la famille Karmitz n’a pas connu d’importantes évolutions, l’année a été jalonnée par des initiatives en matière de programmation, comme les projections de contenus vidéo à destination des plus jeunes dans le cadre du « YouTube Ciné Club », ou encore les reprises de films cannois 2023. Le circuit a continué d’accueillir le festival Chéries-Chéris, ou encore les ciné-conférences du mk2 Institut. Enfin, la plateforme mk2 Curiosity a développé son offre AVOD et SVOD, notamment grâce à des partenariats avec des distributeurs tels que Carlotta ou Art House. Prochaine étape, l’ouverture d’un cinéma de 9 salles et 700 places à Schiltigheim, en périphérie de Strasbourg, avec une offre hôtelière. Retardé par la crise sanitaire, le complexe devrait accueillir ses premiers clients fin 2024. 

  1. CINEWEST
    Cinémas : 11 | Écrans : 77 | Entrées 2023 : 2 525 505
Avec l’ouverture du nouvel Aurore de Vitré, CinéWest a renforcé son implantation bretonne ©CineWest

Passé de 5 à 11 établissements entre 2019 et 2023, le réseau de Daniel Taillandier poursuit son expansion de West en Est et du Nord au Sud, récemment en Bretagne où il a inauguré en fin d’année le nouvel Aurore de Vitré (Ile-et-Vilaine), trois ans après avoir repris le Cinélac de Ploërmel. Dans le reste de l’Hexagone, le groupe exploite des multiplexes comme Le CinéMazarin de Nevers ou Le Capitole Studios du Pontet, et quadrille le territoire de Saintes à Aurillac, de Béthune à Royan ou de Cognac à Mont-de-Marsan… pour un total d’entrées en hausse de 26 % par rapport à 2022, alors que les 6 salles de Vitré n’ont ouvert qu’en novembre. Prochainement, c’est dans le Sud-Est que CinéWest va briller, avec 6 salles à Brignoles (Var), qui devraient ouvrir au 2e semestre 2024, et surtout un complexe de 3 salles à Mougins, sur les hauteurs de Cannes et à 3 km de son cinéma de Mouans-Sartoux, qui doit accueillir… la première salle Ōma au monde !

  1. NOÉ CINÉMAS
    Cinémas : 23 | Écrans : 78 | Entrées 2023 : 2 004 286
Un Aigle plus grand a notamment permis à Noé de boucler un très solide exercice 2023 ©Noé

Avec une impressionnante croissance de plus de 44 % de ses entrées, le réseau de Richard Patry passe du 10e au 9e rang du classement. Une remontée qui ne s’explique pas seulement par l’ouverture du nouvel Aiglon (3 salles qui ont remplacé le mono-écran de L’Aigle dans l’Orne en septembre), ni à la DSP du Rex à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), dès janvier 2023. Mais sur l‘année, Noé Cinémas a pu pleinement profiter des précédentes évolutions de son parc, dont la reprise du Morny de Deauville fin juin 2022 et l’ouverture du Multi-Rex de Bernay (fin décembre de la même année), en association avec les Cinémas Reynaud – les entrées des 2 sites n’étant comptabilisées dans notre classement que pour moitié pour chaque exploitant. Le réseau a donc dépassé les 2 millions de tickets, notamment grâce à une intense politique d’animation. En juillet dernier, Noé Cinémas IDF, fruit de l’association de Noé avec Gérard Lemoine (qui exploite déjà le Cinépal de Palaiseau) a remporté la DSP du projet de centre-ville de la Garenne-Colombes, attendu pour fin 2025-début 2026.

  1. GRAND ÉCRAN CINÉMAS
    Cinémas : 11 | Écrans : 85 | Entrées 2023 : 1 892 267
Pas d’ouverture mais une montée en gamme de ses cinémas a notamment marqué l’année de Grand Écran ©GE

Si le parc de la famille Fridemann conserve un périmètre constant en nombre d’établissements et de salles en 2023, il n’en poursuit pas moins sur la voie de la premiumisation, avec l’ouverture en avril dernier d’une deuxième salle Cinemax dans le complexe de Sainte-Eulalie Bordeaux, la cinquième dotée de son concept maison, avec 115 fauteuils en cuir inclinables numérotés, son Dolby Atmos, repose-pieds et projection Laser 4K. 2024 sera en revanche chargée en inaugurations, avec la finalisation de deux complexes de 6 salles chacun, à Montaigu-Vendée en juin et à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) en octobre, et plus tard le remplacement de l’actuel Renaissance de Fontenay-le-Comte par un nouveau complexe de 5 salles. Parallèlement, la famille Fridemann continue la diversification, avec l’ouverture, prévue pour mai, d’un deuxième hôtel Kyriad 3 étoiles à Limoges (à côté du Grand Écran Limoges-Ester), après le premier ouvert en 2021 à Sainte-Eulalie. 

Mentions spéciales

11. / Nouvelle année au bord du top 10 pour Véo Cinémas qui enregistre une hausse de sa fréquentation de 22 %. Le groupe dirigé par Jean Villa a pu compter sur la performance de son site amiral de Muret qui, avec 420 000 entrées, totalise 26 % des parts du réseau. Avec actuellement 16 cinémas pour 50 écrans, Véo entame 2024 avec l’attente de voir les résultats en année pleine de l’Astrolab’ à Labarthe-sur-Lèze, dont il a acquis la DSP en novembre, et surtout de son cinéma à La Cartoucherie de Toulouse (4 salles), toujours attendu pour fin 2024.

16. / Parmi les réseaux qui se sont illustrés en 2023, Les Cinémas Reynaud gagnent une place (16e) mais voient surtout leur fréquentation bondir de 49 % par rapport à 2022, leur permettant ainsi de franchir aisément le million d’entrées. La première année pleine d’exploitation du Multi Rex de Bernay (exploité avec Noé) n’y est pas étrangère, de même que l’ouverture, début juin, du Grand Club à Gien. S’il a été contraint de fermer les deux salles du Majestic à Lisieux, c’est dans cette ville que le circuit porte un projet de 8 écrans, dont les travaux doivent démarrer cette année. De quoi lui permettre, à terme, d’aller pleinement titiller le top 15 français.

18./ Bel exercice 2023 pour Haut et Court Cinémas dont la fréquentation a doublé (+108,5 %) en un an et qui gagne ainsi 12 places dans le classement (30e à 18e). Le résultat d’une politique d’acquisition ciblée pour le réseau art et essai dirigé par Martin Bidou, qui s’est s’emparé du Navire de Valence au printemps, après avoir racheté le Diagonal de Montpellier fin 2022, qui a donc bouclé sa première année pleine sous son nouveau pavillon, avec 350 000 entrées. À noter que le groupe est le 18e circuit tricolore a passer la barre du million de spectateurs en 2023. 

23. / Première Cinémas conclut un exercice en progression de 31 % par rapport à 2022, ce qui lui permet de grimper d’une place au classement (24e à 23e). Le groupement dirigé par Charles Vintrou s’est illustré en 2023 par la reprise de deux DSP, le Ciné Lumière de Chantonnay (1 écran) et le Saint-Exupéry de Marignane (2 écrans), lui permettant de totaliser 21 cinémas pour 42 salles. La bonne évolution de ses trois meilleurs établissements – le Nacelle (Annonay), L’Étoile (Saint-Médard-en-Jalles) et le cinéma de Millau qui occupent 32 % des parts du circuit –, ainsi que la première année pleine du cinéma Les Stars d’Arpajon, confortent Première Cinémas, qui travaille notamment sur deux projets pour 2025 : la réouverture du cinéma de Draveil (Essonne) et le nouveau complexe de Frontignan de 4 écrans (Hérault).

26. / Bien qu’il se soit séparé de son établissement de Béziers (9 salles, reprises par Kinepolis) depuis novembre dernier, le groupe Monciné, qui ne détient plus que deux cinémas en France, réalise une année 2023 en baisse d’à peine 3,6 % par rapport à 2019. Une performance largement portée par celle de son site d’Anglet en Pyrénées-Atlantiques dont les 7 salles, intégralement premiumisées avec fauteuils inclinables numérotés depuis novembre 2022, ont accueilli près de 40 % de spectateurs supplémentaires, malgré une baisse de 40 à 50 % des jauges.

©Boxoffice Pro
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });

Les News