CGR Cinémas ouvre son multiplexe de Castres

Les Castrais découvrent aujourd’hui leur nouveau cinéma de dix salles. Le groupe confirme sa présence en Occitanie, et sa stratégie de montée en gamme. 

Les cinq salles de l’historique Lido ont laissé la place, un kilomètre plus loin, à un multiplexe flambant neuf de dix écrans et 1 300 fauteuils. Lors de l’inauguration qui a eu lieu hier 21 novembre, Charles Raymond, président de CGR Cinémas, et Laurent Desmoulins, directeur général, ont annoncé « une nouvelle ère pour le groupe et une stratégie de montée en gamme axée sur le confort ». Pour les dirigeants, CGR Castres mise en premier lieu sur sa numérotation généralisée des places, ses fauteuils club dans toutes les salles et sur sa salle Ice Theaters, de 103 sièges, prête à accueillir la version immersive spécialement développée de Napoléon. Pour rappel, la salle Ice, outre les effets visuels, propose des fauteuils électriques inclinables, avec des méridiennes au premier rang, la projection laser 4K et la version « studio » du son Dolby Atmos.

Avec un investissement de 15 M€, le bâtiment est construit sur une ancienne usine de tricotage, à 15 minutes à pied de l’ancien cinéma. Son architecture particulière arbore une coursive en baies vitrées de 117 mètres de long, donnant sur la Durenque. « Aucun cinéma ne ressemble à celui-ci. Tout en longueur et en bord de rivière, tout en restant en centre-ville, nous nous sommes adaptés à l’environnement », explique la directrice Florence Panis. Le cinéma profitera par ailleurs de l’animation et des restaurants à proximité sur la place Soult. 

Avant d’accéder aux dix salles, les spectateurs trouveront un hall spacieux, l’habituel espace de jeux, trois caisses billetterie et trois mixtes, ainsi que huit bornes automatiques et quatre dédiées à la confiserie. Six salles sont équipées en laser et son 7.1 tandis que la plus grande de 359 sièges propose le Dolby Atmos.

Le Lido avait la particularité de mixer une programmation grand public et fortement art et essai, détenteur des trois labels, que le multiplexe s’attachera à renforcer et diversifier. Depuis huit ans aux manettes du site, Florence Panis développera sa politique événementielle déjà forte : les ciné-débats, les opéras, les ciné-goûters, le César des lycéens, sans oublier les dispositifs scolaires dont “Maternelle” pour la première fois cette année. « Nous sommes toujours partants et travaillons beaucoup avec les scolaires, en étant force de proposition en plus des ateliers ou des discussions après le film. C’est notre public de demain. » Par ailleurs, l’association cinéphile historique “les Cinglés du Cinéma” propose d’animer une séance par semaine en sus de co-organiser le festival hispano-americain, les 10 jours du cinema italien ou encore le festival de courts métrages d’animation “Trois jours trop courts”. « Ce n’est pas parce que c’est plus grand que l’on perdra en chaleur humaine, au contraire, nous serons plus nombreux et la proposition plus forte », conclut la directrice qui sera assistée dans sa tâche par Emma Garrouste et Damien André, directrice adjointe et assistant, ainsi que de son équipe de huit agents.

Le cinéma à Castres, qui a connu bien des mouvements, trouve enfin sa stabilité. En effet, en 1993, le Lido était déjà dans les mains de CGR avant d’être vendu en 2002 à Cinémovida, puis à Cap’Cinéma en 2016, puis finalement acquis de nouveau par le groupe rochelais en 2017. Désormais, l’objectif du CGR Castres sera d’atteindre 350 000 entrées ; le Lido en avait réalisé 180 000 en 2019, dans une région ou le groupe compte 14 autres cinémas (à Albi, Blagnac, Carcassonne, Lattes, Montauban, Narbonne, Nîmes, Rivesaltes, Rodez, Tarbes, Villeneuve-lès-Béziers). 

Focus complet à retrouver dans Boxoffice Pro #457 du 29 novembre 2023.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });

Les News