Pathé Gaumont en négociation exclusive pour l’acquisition de CinéAlpes

©Marion Delique

C’est l’un des plus grands circuits indépendants de France qui s’apprête à entrer dans le giron des Cinémas Pathé Gaumont : le groupe CinéAlpes, 7e au classement 2018 des circuits avec 4,45 millions d’entrées, est en passe de conclure une transaction dans un contexte de concentration du paysage cinématographique hexagonal.

Les Cinémas Pathé Gaumont ont officialisé leur volonté de racheter le groupe CinéAlpes, dirigé par Line Davoine, présidente de la branche grande exploitation de la FNCF depuis 2017, et son neveu Romain Davoine, directeur des opérations du réseau.

La transaction devrait concerner les 13 établissements et 105 écrans CinéAlpes – le Devosge de Dijon ayant fermé cet été – : le Ciné Jaude (7 salles, 149 614 entrées en 2018) et le Ciné Capitole (5 salles, 110 901 entrées) à Clermont-Ferrand, le Ciné Dôme à Aubières (14 salles, 774 549 entrées), la Strada à Mouans-Sartoux (5 salles, 339 983 entrées), le Multiplexe Liberté à Brest (15 salles, 800 911 entrées), le Ciné Mazarin à Nevers (10 salles, 337 278 entrées), le Cinémarivaux à Mâcon (11 salles, 558 414 entrées), le Cristal à Aurillac (8 salles, 208 094 entrées), le Modern à Issoire (3 salles, 91 231 entrées), Ciné Cap Vert à Quetigny (12 salles, 799 654 entrées), Les Plessis à Montceau-les-Mines (3 salles, 78 346 entrées), Le Morvan au Creusot (4 salles, 67 037 entrées) et enfin le Ciné Loire à Tours (9 salles, ouvert depuis octobre 2018).

À noter que CinéAlpes a aussi de nombreux projets : le Ciné Ducs (9 salles) dans la Cité gastronomique de Dijon, le Ciné Capucins (5 salles) à Brest dont la première pierre a été posée fin juin et qui devrait ouvrir avant la fin de l’année ;  un complexe de 6 salles au Creusot (en remplacement du Morvan) ainsi que le projet d’agrandissement des Plessis (de 3 à 5 salles) à Montceau-les-Mines.

Pathé Gaumont renforce son maillage territorial

Ce rachat permettrait au géant français, présent dans 42 villes françaises, de s’implanter dans de plus petites agglomérations et de revenir dans certaines villes moyennes (notamment à Dijon ou à Brest, où CinéAlpes avait pris en 1982, en association avec la famille Holley, les commandes du Celtic, racheté par CGR en 2014). De plus, cette opération monterait le nombre de cinémas Pathé Gaumont à 80 et permettrait ainsi au premier circuit de France en termes d’entrées de redevenir aussi le premier en nombre d’établissements, devant le groupe CGR Cinémas.

« Pathé et CinéAlpes, toutes deux sociétés familiales, partagent des valeurs communes », a déclaré Aurélien Bosc, président des Cinémas Pathé Gaumont. « Pour l’avenir, ces deux sociétés ont une démarche semblable autour de l’expérience spectateur en investissant dans les nouvelles technologies et en particulier dans des salles IMAX Laser. L’intégration de CinéAlpes avec Pathé se présente sous un jour très favorable. L’opération envisagée est tout à fait cohérente avec notre plan de développement à long terme et notre confiance dans le futur de la salle de cinéma. »

Pour rappel, Les Cinémas Pathé Gaumont, qui appartiennent désormais au groupe Pathé, ont réalisé 44,3 millions d’entrées en France en 2018. L’intégration de CinéAlpes et ses 4,45 millions d’entrées lui permettra désormais de briguer les 50 millions de spectateurs annuels, soit le quart de la fréquentation française.