Feu vert pour Ciné Alpes au Creusot

©DR

La CDACi de Saône-et-Loire a validé le projet de cinéma porté par le groupe de Line Davoine. Le site de 6 salles devrait ouvrir à l’automne 2020.

Le paysage cinématographique de la communauté urbaine Creusot Montceau va se transformer dans les prochains mois. Un nouveau cinéma de 6 salles va prochainement sortir de terre suite à l’autorisation donnée par la CDACi le 23 juillet. Le projet est porté par Ciné Alpes et prendra ses quartiers dans la zone Mach 2, à proximité du centre-ville du Creusot. Le chantier débutera à la fin de l’année pour une ouverture prévue à l’automne 2020, dans la foulée de l’inauguration de la nouvelle brasserie voisine.

Ce futur cinéma à l’architecture circulaire et aérienne va succéder au complexe Le Morvan, également exploité par la famille Davoine. Le site de la rue de la Verrerie était devenu obsolète et empêchait tout projet de rénovation ou d’extension. De 4 salles et 456 places, l’offre cinématographique va ainsi doubler pour atteindre 939 sièges répartis dans 6 salles. Le futur Ciné Alpes sera doté des meilleures technologies de projection et d’écrans allant de 8,5 à 15 mètres de base. La programmation sera généraliste mais gardera une partie art et essai, via la convention qui lie l’exploitation à l’association Cinémage.

Un temps prévue à Torcy, l’implantation du cinéma se fera donc dans le centre du Creusot, permettant de l’inscrire parmi les « actions cœur de ville ». Un projet à 5 millions d’euros qui vise les 150 000 entrées annuelles. Le Morvan avait attiré environ 75 000 spectateurs l’an passé. En parallèle de cette construction, Ciné Alpes envisage l’agrandissement des Plessis, son site basé à Montceau. L’exploitant a déboursé entre 3 et 4 millions d’euros pour l’extension de 3 à 5 salles. Dans cette commune où des tensions avec la mairie existent, le groupe Davoine sera prochainement concurrencé par un nouveau cinéma porté par la municipalité et mené par la SAS Compagnie des théâtres cinématographiques, le Capitole Panacéa, de 5 salles et 756 places, qui devrait être construit vers l’Embarcadère. Le projet a reçu l’aval de la commission nationale d’aménagement cinématographique le 21 septembre 2018.