Les Films du Losange date ses film cannois

RODÉO de Lola Quivoron © CG Cinéma

Après la réédition de La Maman et la putain, neuf nouveaux films sont annoncés chez le distributeur, dont sept ont été remarqués à Cannes.

La Dérive des continents (au Sud) de Lionel Baier, dévoilé à la Quinzaine des Réalisateurs, sortira dès le 24 août. Où le réalisateur suisse des Grandes ondes (à l’Ouest) aborde la question des réfugiés, sur les traces d’une Isabelle Carré en mission en Sicile, chargée d’organiser la visite de Macron et Merkel dans un camp de migrants.

Rodéo de Lola Quivoron, coup de cœur du Jury d’Un Certain Regard, est annoncé pour le 7 septembre. Produit par Charles Gillibert, qui a racheté le Losange l’an dernier, le film est signé par une jeune réalisatrice issue de la Fémis qui a fait du bruit sur la Croisette avec sa plongée dans les milieux marginaux des rodéos urbains. 

Un beau matin de Mia Hansen-Løve, qui a reçu le label Europa Cinemas à la Quinzaine, sera en salles le 5 octobre. Léa Seydoux y interprète la fille de Pascal Greggory, qu’elle accompagne dans la maladie, tout en renaissant à la vie dans les bras Melvil Poupaud. 

Pacification du Catalan Albert Serra est daté au 9 novembre. Un film plus accessible que ses précédents (Liberté, La Mort de Louis XVI…), qui était d’ailleurs en Compétition officielle à Cannes cette année, où Benoît Magimel irradie dans la peau d’un Haut-commissaire de la République à Tahiti, alors qu’arrive la rumeur d’une reprise des essais nucléaires.

Saint Omer d’Alice Diop n’était pas à Cannes, mais sera au cinéma le 23 novembre. Une première fiction pour la jeune réaisaterice de Nous, inspirée d’un fait-divers et co-écrite avec la romancière Marie NDiaye, et qui interroge le rapport trouble d’une femme à la maternité. Avec Kayije Kagame et Guslagie Malanda.

Par cœurs de Benoît Jacquot, qui sortira le 7 décembre, est un docu qui suit les répétitions de deux comédiens avant le Festival d’Avignon : Isabelle Huppert et Fabrice Luchini.

De humani corporis fabrica arrivera le 11 janvier 2023, après sa première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs 2022. Ce documentaire de Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor, qui tire son nom du premier traité d’anatomie publié en 1543, explore le corps humain comme un paysage inédit. 

Retour à Séoul de Davy Chou, montré à Un Certain Regard et qui a été l’un des trois coups de cœur Étudiants au cinéma de l’Afcae, est daté le 25 janvier. Le film suit le parcours d’une jeune fille qui retourne pour la première fois en Corée du Sud, où elle est née mais dont elle ne connaît rien. 

Plus rare chez le Losange, un film d’animation : Titina de Kajsa Naess, est attendu pour le 8 février. L’histoire vraie d’une expédition historique en dirigeable, vue à travers les yeux de Titina, un jeune chien.

Enfin, El Agua de Elena Lopez Riera, après sa sélection à la Quinzaine, sortira le 29 mars 2023. Où l’été d’une bande d’ados, dans un village du sud-est espagnol, est hanté par une croyance populaire qui dit que certaines femmes sont prédestinées à disparaître à chaque nouvelle inondation, car elles ont « l’eau en elles ».

Les News