Situation des cinémas en Europe

© Kinepolis

[Mis à jour le 04/03/21 – article initial daté du 01/11/20]

L’activité du parc cinématographique européen fluctue au gré d’une pandémie qui perdure. Et si les fermetures se prolongent, la nouvelle reprise se précise sur le printemps 2021, notamment au Royaume-Uni.

En rouge, les informations mises à jour. Pays classés par ordre alphabétique.

Albanie : Dans le pays balkanique où les cinémas, officiellement autorisés à reprendre leurs activités le 23 juin dernier, n’ont effectivement ouvert que vers fin octobre à cause du manque de films, les séances ne sont pas arrêtées, mais limitées à ⅓ de jauge et, depuis le 11 novembre 2020, par un couvre-feu à 22h.

Allemagne : Alors que les salles allemandes ont refermé depuis le 2 novembre 2020, le gouvernement fédéral a annoncé son nouveau plan de déconfinement : les cinémas pourront accueillir leur public à partir du lundi 22 mars, sous réserve des taux de contamination par région. Si le taux d’incidence de cas positifs hebdomadaire est compris entre 50 et 100, les spectateurs devront présenter un test de dépistage du coronavirus négatif. HDF Kino, l’association des exploitants du pays, réclame une reprise nationale uniforme.

Autriche : Alors qu’ils avaient reçu le feu vert de réouverture pour le 6 décembre, après leur refermeture le 3 novembre, de nombreux cinémas autrichiens attendaient, pour une meilleure offre de films, la reprise du marché allemand. Dans ce contexte, certains circuits autrichiens majeurs avaient annoncé qu’ils ne reprendraient par les séances avant 2021. Par ailleurs, les mesures de confinement sont prolongées jusqu’au 7 février minimum.

Belgique : Les cinémas sont fermés sur tout le territoire depuis le 29 octobre ; leur réouverture n’est pas envisagée avant avril 2021.

Bosnie-Herzégovine : Depuis sa réouverture graduée de mai à juin 2020, le parc cinématographique bosniaque est toujours resté ouvert.

Bulgarie : Après leur seconde fermeture le 30 novembre 2020, les cinémas bulgares ont été autorisés à rouvrir le 31 janvier 2021. Un des principaux circuits d’exploitation du pays a repris les séances depuis le 5 février.

Chypre : Les salles de l’île – qui n’avaient pu reprendre leurs activités que le 17 septembre dernier après leur fermeture mi-mars – ont été refermées le 11 décembre. Malgré l’autorisation de réouverture depuis le 8 février, le principal circuit chypriote garde portes closes en raison de la limitation de jauge à 50 spectateurs ainsi que du couvre-feu à 21h.

Croatie : Malgré un feu vert de réouverture obtenu dès le 18 mai 2020 pour les cinémas (hormis ceux implantés dans les centres commerciaux qui ont dû attendre 15 juin), les exploitants croates ont attendu le 20 août pour une reprise d’activité commune. Les séances n’ont pas cessé depuis.

Danemark : Après les cinémas de sept municipalités de la région Jutland du Nord depuis le 6 novembre, l’ensemble du parc de salles danois a fermé depuis le 16 décembre. La réouverture devrait se faire par région, ce qui devrait d’autant plus retarder celle des circuits d’exploitations principaux. 

Espagne : Bien que les séances soient autorisées dans la majorité des régions autonomes (souvent avec une interdiction de la vente confiserie), un grand nombre de cinémas espagnols ont fermé leurs portes depuis l’automne 2020 en raison du manque de films et de l’évolution des restrictions locales, notamment des couvre-feux. En février 2021, on estimait que seulement 40 % du parc cinématographique espagnol était encore en activité, en majorité sur les seules journées du week-end.

Estonie : Autorisé à reprendre ses activités depuis début juin 2020, le parc estonien n’avait pas connu de seconde fermeture générale, si ce n’est pas suspensions locales d’activité dans certaines régions dont la capitale Tallinn le 28 décembre 2020. Ces cinémas ont rouvert depuis début février à 50 % de capacité.

Finlande : Depuis le 28 novembre, les rassemblements publics de plus de 10 personnes sont interdits dans les régions d’Helsinki-Uusimaa, de Päijät-Häme ainsi que huit autres régions. Les rassemblements sont limités à 20 personnes dans cinq autres régions, et à 50 personnes dans deux régions. Dans la région d’Helsinki, qui représente 30 % de la population et 35 à 40 % pays de la fréquentation cinématographique, la plupart des salles ont choisi de suspendre leurs activités, tandis qu’une minorité de cinéma continue les séances avec des jauges limitées à 10 spectateurs. Dans d’autres régions du pays, les rassemblements sont limités à 20 ou 50 personnes.

Grèce : Les salles grecques sont fermées depuis le début du second confinement dans le pays le 7 novembre, et ce au moins jusqu’au 18 janvier.

Hongrie : Dans le pays qui a réinstauré l’état d’urgence depuis le 4 novembre (avec un couvre-feu de minuit à 5 heures du matin), les activités culturelles, y compris les séances de cinéma, pouvaient continuer. Mais avec une occupation limitée à un siège sur trois maximum et les groupes ou familles pas autorisés à s’installer ensemble, plusieurs cinémas avaient décidé de fermer leurs portes. Depuis le 11 novembre, c’est l’ensemble du parc qui est à nouveau fermé, jusqu’à mi-mars minimum.

Irlande : Dans le pays qui a été le premier à se reconfiner le 21 octobre, tous les lieux culturels sont fermés. Après les annonces du Premier ministre irlandais, la réouverture n’est pas attendue avant avril.

Italie : La fermeture des salles italiennes, dont les séances sont suspendues depuis le 26 octobre, se prolongera, comme le reconfinement mis en place, jusqu’au 5 mars 2021 minimum.

Kosovo :Parmi les derniers à rouvrir après leur première fermeture, qui a duré du 12 mars au 1er octobre 2020, les cinémas du pays n’ont pas connu de second arrêt des séances.

Lettonie : Les cinémas sont fermés depuis le 9 novembre 2020 et jusqu’au 7 février 2021 minimum, en attendant la levée du confinement.

Lituanie : Dans le pays qui a procédé à une refermeture de son parc cinématographique le 7 novembre, le confinement est prolongé jusqu’à début avril 2021 minimum.

Luxembourg : Les lieux culturels ont l’autorisation de rouvrir à partir du 11 janvier, avec des restrictions : jauges limitées, port du masque, distanciation physique de deux mètres… et couvre-feu à 23h. Les cinémas ont décidé d’une reprise le mercredi 13.

Lettonie : Les cinémas sont fermés depuis le 9 novembre 2020.

Macédoine du Nord : Malgré le nouvel état d’urgence mis en place depuis le 20 novembre, les salles nord-macédoniennes restent ouvertes et peuvent opérer à 30 % de leurs capacités.

Malte : Depuis le feu vert obtenu le 5 juin 2020 (avec une reprise des séances majoritairement retardée au 22 juin), les cinémas maltes sont ouverts.

Montenegro : Autorisés à rouvrir à partir de début juin, les salles du pays ont repris leurs activités début juillet.

Norvège : Depuis le 6 novembre, les cinémas de la capitale Oslo sont fermés. Dans la ville de Bergen, Stavanger et Sandnes les jauges de salles sont limitées à 20 spectateurs. L’allègement des restrictions depuis le 3 février 2021 devait permettre aux cinémas norvégiens de reprendre l’ensemble des séances… mais deux semaines après, ceux d’Oslo et Bergen sont toujours fermés.

Pays-Bas : Refermés le 4 novembre, les salles hollandaises avaient reçu le feu vert pour une réouverture le 19 novembre, de nouveau avec une capacité limitée de maximum 30 personnes par salle et une interdiction de la vente confiserie. Suite à l’instauration d’un confinement strict de cinq semaines, elles ont de nouveau refermé leurs portes le 15 décembre et jusqu’à mi-mars 2021 minimum.

Pologne : Les salles polonaises ont reçu le feu vert de réouverture à partir du 12 février 2021, avec une interdiction de vente confiserie et une limitation à 50 % de jauge par salle. Si plusieurs circuits ont annoncé qu’ils ne reprendraient pas leurs activités face aux restrictions jugées trop exigeantes, plus de 180 cinémas indépendants ont rouvert leurs portes. Le 19 février, les autorités locales ont averti que les assouplissements pourraient bientôt être annulés, en raison d’une troisième vague épidémique.

Portugal :  Si les cinémas du pays pouvaient encore rester ouverts, avec une limitation de 50 % des jauges et une obligation de fermeture à 22h, la vente confiserie avait été interdite depuis le 28 novembre. Depuis le 15 janvier, l’ensemble des séances sont suspendues jusqu’à mi-mars minimum.

République tchèque : Le gouvernement a décidé la fermeture des cinémas à partir du 12 octobre 2020. La reprise d’activité, qui n’est pas attendue avant avril 2021, devrait se faire à 25 % de capacité et avec interdiction de la vente confiserie.

Roumanie : Dans plusieurs grandes villes dont Bucarest, les cinémas ont reçu l’ordre de fermer le 7 octobre. Selon les évolutions locales de l’épidémie, certains ont pu rouvrir le 15 octobre, d’autres ont vu leur fermeture prolongée jusqu’au 17 novembre, principalement dans les grandes villes du pays. Les autorités n’ont pas mis en place de restrictions supplémentaires durant les vacances de fin d’année, ni allégé celles existantes. Depuis le 25 janvier 2021, les salles de la capitale peuvent reprendre leurs activités à 30 % de capacité et avec un couvre-feu à 21h.

Royaume-Uni : Au gré des restrictions locales, seuls 20 % des cinémas du pays étaient en activité fin 2020 avant que l’ensemble ne suspende les séances début janvier 2021 face à la recrudescence de la crise sanitaire. Dans sa feuille de route présentée le 22 février, le gouvernement prévoit une réouverture des salles le 17 mai en Angleterre, tandis que les  drive-in et projections en plein air seront autorisés à partir du 12 avril. En Écosse, la reprise d’activité devrait être possible dès le 26 avril, tandis que les salles du Pays de Galles et l’Irlande du Nord attendent des consignes.

Russie : C’est l’une des grandes exceptions du territoire européen étendu : depuis début 2021, environ 96 % des cinémas et 97 % des écrans russes sont en activité, à l’exception de 2 régions sur 85. Les restrictions de jauge varient de 15 à 70 %.

Serbie : Les cinémas du pays ont reçu le feu de de réouverture le 24 août 2020, la plupart des circuits ne reprenant les séances que le 1er septembre. Si les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits depuis le 6 novembre, les cinémas ne sont pas impactés par cette restriction mais doivent respecter un minimum de 4 m² d’espace par spectateur (et une milte de 500 spectateurs par salle) ainsi qu’un couvre-feu à 21h.

Slovaquie : Après l’instauration d’un couvre-feu le 1er octobre puis une refermeture à partir du 15 octobre, les cinémas slovaques avaient été autorisés à reprendre leurs activités le 16 novembre, avec une limitation de jauge à 50 %. Un nouveau confinement total a mené à une troisième fermeture du parc le 19 décembre.

Slovénie : Les rassemblements publics comme privés ont été interdits le 16 octobre dans sept des douze régions du pays, où tous les cinémas ont donc fermé. Toujours aucune date de reprise en vue pour les salles slovènes.

Suède : Bien que n’ayant connu aucune fermeture administrative depuis le début de l’épidémie, la plupart des salles suédoises, confrontées depuis le 16 novembre à l’interdiction des événements publics de plus de huit personnes, ont décidé de fermer. Les nouvelles restrictions applicables depuis le 10 janvier ne devraient pas leur permettre de reprendre leur activité.

Suisse : Soumis à différentes obligations de fermetures localisées (avec une tendance au vert dans les cantons francophones ou une tendance au rouge dans les cantons germanophones), les cinémas suisses ont appris vendredi 11 décembre qu’ils pouvaient rester ouverts… sans pour autant organiser de projections de films, considérées comme des « manifestations publiques ». Malgré la reprise graduelle d’activité (dont celle des musées depuis début mars), les cinémas ne savent pas encore s’ils feront partie de la prochaine phase de réouvertures prévues pour début avril.

Turquie : Les salles du pays, qui ont refermé leurs portes depuis le 17 novembre 2020, ne devraient pas être autorisées à reprendre les séances avant début avril 2021. 

Ukraine : Suite à l’instauration d’un couvre-feu sur les week-ends depuis novembre, tous les cinémas ukrainiens fermaient les samedis et dimanche, la plupart continuant leurs séances les jours de semaine. Un nouveau confinement mis en place le 8 janvier 2021 a suspendu l’ensemble des séances. Il est levé depuis le 24 janvier mais que quelques cinémas ont repris leurs activités, alors que l’état d’urgence et la quarantaine générale se poursuit jusqu’à fin février minimum.

Les News