Le passe vaccinal suspendu dès le 14 mars dans les cinémas

Dans le hall de l'UGC Ciné Cité Les Halles, à Paris. ©Tanguy Colon

Invité du journal de 13h de TF1, le Premier ministre Jean Castex a annoncé l’allègement des restrictions sanitaires.

« La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs et les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allègement des mesures », a souligné le chef du gouvernement. Concrètement, à partir du lundi 14 mars, le passe vaccinal sera suspendu dans tous les lieux où il s’applique actuellement, comme les cinémas. Le locataire de Matignon a également précisé que le port du masque ne serait plus obligatoire sur le territoire, à l’exception des transports en commun et des établissements médicaux. Les salles ne sont, depuis le 28 février, déjà plus soumises à cette obligation.

À lire aussi | La fin du masque, l’enjeu communication

Attendue, cette nouvelle devrait sans nul doute être accueillie favorablement par l’ensemble de la filière cinéma. Depuis le 21 juillet, date de mise en place du passe sanitaire dans les salles, puis ensuite le 24 janvier, où il s’est mué en passe vaccinal, nombreux ont été les professionnels à pointer les impacts de cette mesure sur la fréquentation. Une fréquentation qui, à l’exception du mois de décembre, reste toujours morose, à l’image des récents chiffres communiqués par le CNC pour le mois de février.

À lire aussi | La fréquentation des cinémas ne s’envole pas en février

À noter toutefois que Jean Castex a indiqué que le passe vaccinal était « suspendu », laissant planer la menace d’un éventuel retour en cas de nouvelle dégradation de la situation sanitaire.

Les News