La fréquentation des cinémas ne s’envole pas en février

©Laurent-Ghesquiere

D’après les estimations publiées par le CNC, à peine 13 millions de spectateurs se sont déplacés dans les salles obscures au cours du deuxième mois de l’année.

Nombreux étaient ceux qui pensaient que les vacances scolaires allaient véritablement lancer la machine et dynamiser le marché. Si la progression est évidente (et logique) par rapport à un petit mois de janvier (+21 %), le retard est encore palpable par rapport à février 2020 (-27 %), pourtant l’un des moins bons depuis 2015 en raison des premiers impacts de la crise sanitaire. Pis, en regardant le mois équivalent de 2019, la baisse grimpe à 41,1 % ; l’époque était alors certes bien différente avec deux grosses locomotives : Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? (5,4 millions d’entrées) et Dragons 3 : le monde caché (2,5 millions).

En février 2022, l’offre n’était pourtant pas orpheline de grosses productions, qu’elles soient françaises ou internationales. Mais les résultats ont été davantage contenus. Quatre films, tous sortis sur le mois, ont particulièrement dynamisé la fréquentation. Chez StudioCanal, Super-héros malgré lui de Philippe Lacheau a réuni 1,5 million de spectateurs ; chez  Sony, Uncharted a embarqué 1,4 million de curieux ; enfin chez SND et UGC, l’animation Vaillante et la comédie Maison de retraite ont chacun capté 1 million d’amateurs. Quelques films d’auteur ont également réussi à émerger, à l’instar des Jeunes amants (350 000 billets), de Presque (330 000), d’Un autre monde (280 000) ou encore d’Enquête sur un scandale d’État (185 000).

52 longs métrages inédits sont sortis en février, les films français affichant 50,2 % de part de marché (33,6 % en février 2020). La part des productions américaines s’élève à 36,8 % (vs 56,4 %). Depuis le début de l‘exercice 2022, la fréquentation s’établit à 23,65 millions d’entrées ; sur l’année glissante (mars 2021 à février 2022), 119,87 millions de billets ont été vendus.

Les News