Le CNC adopte 90 M€ d’aides pour la filière cinématographique

Dominique Boutonnat, président du CNC, au Congrès de la FNCF 2020 ©Jean-Luc Mège

Réuni de manière exceptionnelle ce jeudi 29 juillet, le conseil d’administration du Centre a approuvé huit mesures de soutien et de relance en faveur de l’exploitation, de la distribution et de la production.

Cette enveloppe de 90 M€, « financée grâce aux dotations exceptionnelles de l’État », précise le CNC, est fléchée majoritairement vers les salles de cinéma. Elles se verront en effet attribuer 59,3 M€ d’aides compensatoires de leur perte de recettes liée à la période de fermeture administrative et aux restrictions sanitaires de réouverture (jauges réduites et couvre-feu). « Au sein de cette enveloppe, les grands circuits bénéficieront d’une prise en charge de leurs coûts fixes, les cinémas les plus fragiles d’une aide exceptionnelle et l’ensemble des cinémas d’une aide transversale de compensation de la baisse d’activité. »

De leur côté, les distributeurs vont recevoir 14 M€ sous forme de soutiens générés renforcés pour la sortie des films en salles jusqu’au printemps 2022 et d’un fonds sélectif pour les entreprises les plus fragiles. Enfin, les producteurs vont être dotés de 16,7 M€, à travers notamment un dispositif « à destination des sociétés qui ont produit au moins un film dont l’exploitation ou la fabrication a été perturbée par la crise sanitaire, occasionnant des surcoûts qu’elles ont pris en charge au-delà des dispositifs transversaux de l’Etat ». Il vient ainsi s’ajouter à deux mesures qui ont été prolongées : le bonus complémentaire de 25 % pour le réinvestissement du soutien dans la création d’œuvres nouvelles et le soutien généré renforcé pour encourager la sortie des films en salles jusqu’au printemps 2022.

« Grâce au soutien de l’État à hauteur de 80 M€ au moment de la réouverture des salles en mai, et aux reliquats des soutiens antérieurs, le CNC est en mesure d’apporter un soutien nouveau de 90 M€ à toute la filière cinématographique afin qu’elle poursuive sa reprise », s’est félicité Dominique Boutonnat, président du Centre, dans un communiqué. « Comme indiqué hier par la ministre de la Culture et le ministre de l’Economie et des Finances, les pouvoirs publics ont pleinement conscience de l’impact du passe sanitaire sur la fréquentation et sur tout le secteur. Le CNC sera très attentif à l’évolution de la situation, pour réussir la mise en place du passe tout en consolidant la reprise. » Pour rappel, après une première réunion avec les professionnels hier, les pouvoirs publics ont donné rendez-vous le 30 août pour évoquer les nouveaux soutiens à mettre en place.

Les News