L’ADRC, l’AFCAE et le BLOC saluent l’avis de l’Autorité de la concurrence et invitent tous les distributeurs à la concertation

le Cyrano de Versailles

Après que l’Autorité a ouvert la porte à un accord temporaire sur le calendrier des sorties, les organisations qui le demandaient réagissent dans un communiqué conjoint, appelant à la solidarité.

Saisie en février par La Médiatrice du cinéma, l’Autorité de la concurrence (ADLC) s’est prononcée vendredi 16 avril : l’ADRC, l’AFCAE et le BLOC* se félicitent de cet « avis favorable à une concertation temporaire des distributeurs portant sur un calendrier de sortie des films au moment de la réouverture des salles et dans les mois qui suivront. »

Les organisations rappellent « le contexte exceptionnel de la pandémie avec plus de 400 films simultanément en attente d’une sortie en salles », et l’encombrement qui dès lors « met en danger la diversité des films et risque de fragiliser durablement l’ensemble de la profession ». Une situation que l’ADLC a bien analysée et reconnue dans son avis, qui acte notamment « sur l’insuffisance des outils de régulation existants pour valoriser et garantir la plus grande diversité de l’offre cinématographique auprès de tous les spectateurs ».

L’Autorité a toutefois souligné que l’accord éventuel n’engagerait pas les acteurs opposés « à toute forme de concertation », et ce dans le respect du droit de la concurrence.  L’ADRC, l’AFCAE et le BLOC invitent toutefois aujourd’hui « l’ensemble des acteurs de la distribution à participer, dans un esprit de solidarité, à une concertation sur un calendrier de sortie, avec pour objectif la réouverture des salles attendue à la mi-mai ».
Et si rien n’est sûr concernant la date, ce pourquoi les organisations espèrent aussi un calendrier glissant, elles concluent en soulignant que « les échanges sur l’ensemble des questions de régulation vont par ailleurs se poursuivre sereinement entre les organisations professionnelles et les pouvoirs publics ».
On s’attend en effet à une recommandation de la Médiatrice du cinéma sur le sujet, comme cela avait été le cas en juin et en décembre 2020.

*Pour rappel, le BLOC regroupe les organisations suivantes : ACID – Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion, DIRE – Distributeurs Indépendants Réunis Européens, GNCR – Groupement National des Cinémas de Recherche, La Guilde Française des Scénaristes, Scénaristes de Cinéma Associés, SRF – Société des Réalisateurs de Films, SDI – Syndicat des Distributeurs Indépendants, SFA – Syndicat Français des Artistes Interprètes, SFAAL – Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires, Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs, Syndicat des Professionnels des Industries de l’Audiovisuel et du Cinéma, Syndicat des Producteurs de Films d’Animation, SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants, UPC – Union des Producteurs de Cinéma.