Franck Riester s’adresse aux exploitants pour réaffirmer son soutien aux salles

Franck Riester ©Tanguy Colon

Le ministre de la Culture a publié dans la soirée un message spécialement adressé aux exploitants sur Twitter : « Le cinéma ne serait pas le cinéma sans la salle. »

« Je mesure à quel point la suspension de votre activité, pourtant indispensable face à la crise sanitaire suscite de nombreuses inquiétudes pour l’avenir. » La prise de parole s’est fait longtemps désirer. Ce jeudi soir, le ministre de la Culture Franck Riester a adressé un message aux exploitants dont les salles sont plongées dans le noir et le désarroi depuis le 15 mars et qui attendent avec impatience les annonces concernant la réouverture. Dans son message, le ministre a rappelé les mesures prises par le gouvernement à l’instar du dispositif d’activité partielle, du délai de paiement des échéances fiscales et sociales, du fonds de solidarité, du reports des loyers et des factures énergétiques et de l’accès aux prêts garantis par l’État. De plus, les cinémas de moins de 250 salariés bénéficieront de l’annulation de leurs cotisations sociales, tandis que le gouvernement travaille avec les collectivités territoriales à des exonérations de cotisations foncières des entreprises.

Le ministre a rappelé que les cinémas, qui resteront fermées après le 11 mai, continueront de profiter des mesures du plan d’urgence économique, maintenues au-delà de cette date conformément à l’annonce faite par le président de la République. Saluant la réactivité du CNC dans son « soutien essentiel à l’ensemble de la filière », Franck Riester a rappelé la suspension du paiement des échéances de versement de la TSA des mois de février et de mars, les 18 millions d’euros d’aides anticipées versées aux salles, ainsi que la possibilité de mobiliser une partie de leur compte de soutien comme « autant de réponses immédiates aux difficultés de trésorerie auxquelles [les exploitants sont] confrontés. Je sais que vous pouvez également compter sur la solidarité de tous les acteurs de la filière dont l’engagement à vos côtés doit être salué. » 

Franck Riester a affiché son optimisme quant à la volonté des spectateurs de retourner au cinéma, un constat partagé par la récente étude de Vertigo, précisant que 65 % des Français envisageaient de retourner rapidement en salle. « Je veux que le reprise de vos activités soit un succès et pour cela, qu’elle se fasse au plus tôt, mais dans un cadre apportant toutes les garanties sanitaires à vos salariés comme à vos spectateurs. » C’est d’ailleurs dans ce sens que la FNCF vient de mettre en place un groupe opérationnel qui sera chargé d’élaborer un guide métier pour la reprise, qui sera « validé par le gouvernement », a annoncé le ministre.

Concernant la relance de la filière, outre le fonds spécifique pour l’indemnisation des tournages ainsi que les obligations de financement imposées aux plateformes, le ministre a annoncé avoir demandé au CNC de préparer des mesures de soutien « tout particulièrement pour les salles de cinéma et sur lesquels vos représentants seront consultés de façon approfondie. »

Les News