Feu vert pour Première Cinémas à Arpajon

©Grima Loussouarn

Le projet de restructuration, déjà entamé, de l’ancien complexe Stars de la ville d’Essonne a été validé à l’unanimité en CDACi ce 27 septembre. 

Le passage en CDACi était de précaution pour le Groupe des exploitants et des cinémas indépendants (GECI, filiale du GPCI), alors que les travaux ont débuté en compagnie du cabinet Grima Loussouarn et se prolongeront finalement jusqu’à février 2022. 

Suite à la rénovation, d’un montant de 2 M€, le nouveau Première Cinémas d’Arpajon proposera 5 salles et 606 fauteuils, soit 223 places de moins que dans l’ancienne configuration, avec une mise en accessibilité du bâtiment et la création d’espaces de rencontres conviviaux. Un nouvel établissement essonnais alliant confort et proximité pour la structure présidée par Charles Vintrou, qui a repris le cinéma, en même temps que le Perray de Sainte-Geneviève-des-Bois distant de 10 km, il y a tout juste un an, alors que les deux sites souffraient depuis mi 2018 de l’implantation du Kinepolis à Brétigny-sur-Orge. À noter que le GPCI assure aussi, dans le même département, la DSP du cinéma Le Parterre de Dourdan. 

Pour le nouveau cinéma d’Arpajon, qui avait accueilli 44 000 spectateurs en 2019, GPCI vise les 130 000 entrées, soit sa fréquentation d’avant 2015.

À lire aussi : La restructuration du cinéma de Sainte-Geneviève-des-Bois autorisée

Les News