Face à la chute de la fréquentation, les pouvoirs publics vont rencontrer les professionnels de la Culture

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot ©Jean-Luc Mège

Cette réunion devrait permettre d’aborder les contours des futures aides allouées à un secteur que l’instauration anticipée du passe sanitaire a déjà fragilisé.

C’est via Twitter que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a réagi à la situation des cinémas, lourdement impactés par la mise en place du passe sanitaire dans les salles recevant plus de 50 personnes le mercredi 21 juillet. « Au cinéma, ce jour-là comparé au mercredi précédent, la baisse de fréquentation a été très forte [-70 %, ndlr.]. Elle est, heureusement, un peu moins importante sur les derniers jours, nous surveillons cela de près. Afin de faire un premier point de situation, avec Bruno Le Maire, nous organisons demain un échange avec l’ensemble des secteurs culturels concernés. » 

C’est donc aujourd’hui que les organisations du cinéma pourront présenter dans le détail les conséquences de cette nouvelle mesure, et insister auprès des ministères de la Culture et de l’Économie sur la nécessité d’un plan d’aides qu’ils souhaitent « massif ». Depuis une semaine, exploitants comme distributeurs, ainsi que les réalisateurs et auteurs, n’ont cessé de tirer la sonnette d’alarme, regrettant la mise en place « précipitée » du passe sanitaire et une « discrimination » vis-à-vis des autres établissements recevant du public. Une différence de traitement qui avait poussé les représentants du secteur cinématographique à déposer un recours devant le Conseil d’État, lequel a rejeté leur requête lundi soir. Au lendemain de cette décision, les organisations du cinéma avaient à nouveau « exigé des pouvoirs publics qu’ils mettent en œuvre en urgence un plan de sauvegarde du secteur ».

Les News