La SACD demande un soutien financier pour compenser les pertes liées au passe sanitaire

Festival d'Avignon © Patrick Carpentier / Bestimage

Après la décision du Conseil d’Etat rendue lundi soir, la Société des auteurs en appelle à des aides d’urgence.

Le juge des référés ayant rejeté la requête des organisations qui demandaient de suspendre le déploiement anticipé du passe sanitaire, la SACD « regrette que la culture soit une fois encore stigmatisée » et appelle à « un soutien financier rapide et significatif de l’Etat ». Pour la Société des auteurs, comme pour les organisations du cinéma, il s’agit de compenser les pertes économiques des entreprises culturelles, mais aussi des auteurs dont les spectacles ont été annulés, notamment au Off d’Avignon. L’instauration du passe sanitaire dès le 21 juillet a en effet provoqué une chute brutale de la fréquentation, « comme dans les cinémas dont les derniers chiffres sont particulièrement inquiétants », souligne dans son communiqué la SACD.

Aussi demande-t-elle au gouvernement, « de ne pas ignorer les conséquences négatives de son décret et de prendre ses responsabilités », en adoptant notamment « un renforcement de l’aide à la conception du CNC afin d’accompagner les auteurs dont les films sont récemment sortis ou dont les sorties sont décalées du fait de l’application de ces nouvelles mesures sanitaires ». Elle demande aussi une convention avec le ministère de la Culture et un fonds spécial pour pouvoir compenser les pertes des auteurs, et que la politique de relance de la création, à travers un appel à projet, soit relancée auprès de tous les théâtres publics. 
Si l’on attend désormais la décision du Conseil Constitutionnel sur la loi encadrant les nouvelles mesures sanitaires en général, « plus que jamais, le pays de l’exception culturelle doit savoir combiner un renforcement de la lutte contre la pandémie, à laquelle nous devons tous participer, et l’adoption de mesures qui ne stigmatisent, ni ne pénalisent les acteurs de la culture », conclut la SACD.

Les News