Shellac lance une offre VOD par abonnement

Apnée de Jean-Christophe Meurisse, l'un des trois films du bouquet "C’est l’apocalypse, bébé !" proposé par le CLub Shellac.

Le producteur-distributeur-exploitant indépendant, qui proposait déjà de la VOD à l’acte, lance le Club Shellac à partir du 15 janvier. Le service proposera douze films par mois au tarif de 4,99€, pour adhérer « à une communauté qui partage une vision du cinéma ».

Bien sûr, on sait les difficultés de la distribution, indépendante en particulier, en cette période où les perspectives de réouverture des salles ne s’éclaircissent pas. À la mi-janvier, le service de SVOD de Shellac proposera une programmation pointue, témoignant de la complicité avec des auteurs, producteurs et diffuseurs internationaux suivis depuis bientôt 20 ans par la structure dirigée par Thomas Ordonneau. Mais « entrer au Club Shellac, c’est aussi adhérer à un pan du cinéma indépendant qui n’a plus accès au marché français de la façon standard et habituelle ». La Société Héliotrope de Libre Action Culturelle proposait déjà des films en VOD à l’acte ; son service par abonnement vient compléter une offre digitale amorcée bien avant les confinements. 

Depuis plus de deux ans, Shellac avait en effet commencé à travailler à une diffusion combinée salles/DVD/VOD, notamment en organisant des séances-événements dans des cinémas partenaires, en présence de réalisateurs et invités, parallèlement à une diffusion digitale des films. Il semble donc logique que le distributeur, qui est aussi producteur, éditeur et exploitant à Marseille, développe cette stratégie plus encore aujourd’hui, présentée comme « la possibilité d’une nouvelle approche qui n’ignore pas la salle mais qui accepte une entrée par la petite porte dans une autre temporalité que celle qui s’est imposée à l’ensemble des films au cinéma ».

Alors que la pandémie a amorcé, aux États-Unis, les sorties de blockbusters simultanément sur plusieurs fenêtres, la société marseillaise avance qu’« ainsi, à rebours de la traditionnelle chronologie des médias, deviendra-t-il envisageable qu’un film ayant été plébiscité en ligne descende dans le “réel” pour une sortie en salle dans un schéma adapté au potentiel et au besoin de chacun de ces films ».
Le Club Shellac proposera douze films par mois, à raison de trois nouveautés par semaine. Des programmes autour d’auteurs (Miguel Gomes, Angela Schanelec, Emmanuel Mouret ou Philippe Grandrieux…), réunis autour de thématiques (New-York Indie Stories, Marseille, vieille dame indigne, Portrait Fernand Deligny…). Pour (re)découvrir des auteurs de référence et des curiosités, souvent inédits en France, reflétant et affirmant la ligne éditoriale qui a toujours été celle de Shellac.