Présidence du CNC : craintes et réactions de la profession

©Tanguy Colon

Depuis que le nom de Dominique Boutonnat circule comme éventuel successeur de Frédérique Bredin à la présidence du CNC, les réactions se multiplient.

Le fait qu’Olivier Henrard, actuel directeur général délégué du CNC, en assure l’intérim depuis le 15 juillet ne rassure pas les professionnels. Cela pourrait être une façon de laisser le temps à la commission de déontologie d’examiner la candidature pressentie de Dominique Boutonnat, qui a été l’un des soutiens de la campagne d’Emmanuel Macron et l’auteur du récent rapport sur le financement privé du cinéma. Après les cinéastes qui, dès le 11 juillet, se sont opposés « formellement à cette nomination », 14 associations professionnelles, des chefs-opérateurs aux directeurs de production en passant par les scriptes, ont écrit hier une lettre ouverte à Emmanuel Macron et au ministre de la Culture, s’inquiétant de voir nommée à la tête du CNC « une personnalité qui pourrait remettre en question la diversité, la singularité et l’exception de son cinéma au seul profit de la rentabilité » et dont voici l’intégralité :

Paris, le 17 juillet 2019

Monsieur le président de la République,

Fabriquer des films est un long travail d’accompagnement des cinéastes. Ceux qui écrivent le scénario, créent le son, l’image, les costumes, les décors, maquillent les actrices et les acteurs, celles et ceux qui sont garants de la continuité, gèrent le budget, organisent le tournage, montent, étalonnent, mixent les films et les distribuent, fabriquent ce qu’on nomme trop vaguement « le Cinéma ». Cette fabrication artistique repose également sur des industries techniques, laboratoires de traitement des images, laboratoires d’effets spéciaux, auditoriums de mixage, studios de tournage…

Nombreux sont les prestataires participant à une économie qui a besoin d’évoluer sur les bases qui sont celles d’une organisation vertueuse dont le CNC est le garant.

Nous, « professionnels du cinéma », nous inquiétons de prises de décisions trop rapides, d’un manque de dialogue entre les différents secteurs, et des intentions de seule rentabilité dans un domaine où la diversité de la production est unique au monde.

Que cette période estivale ne soit pas pour votre gouvernement l’occasion de considérer la politique culturelle de la France comme une simple marchandise.

Que le fait de corriger des variables d’ajustements au sein de notre métier et de notre art ne vous fasse pas oublier ce que d’autres ont tissé avant nous pour permettre à notre cinématographie française d’être considérée aujourd’hui comme l’une des premières et des plus enviées du monde.

À l’heure où vous vous apprêtez à nommer à la tête du Centre national du cinéma et de l’image animée une personnalité qui pourrait remettre en question la diversité, la singularité et l’exception de son cinéma au seul profit de la rentabilité, ne serait-il pas plus sage de convoquer autour de la table celles et ceux qui le composent.

Nous qui fabriquons et générons le cinéma en France aujourd’hui vous demandons de décréter DES ETATS GENERAUX DU CINEMA FRANÇAIS auxquels nous souhaitons participer dans le but de perpétuer ENSEMBLE une politique culturelle européenne forte qui dépasse les simples intérêts particuliers.

Merci, monsieur le président de la République, de l’attention que vous porterez à ces mots et à notre préoccupation.

Nous vous prions d’agréer, monsieur le président de la République, l’expression de notre très haute considération.

AFC – Association Française des directeurs de la photographie Cinématographique (142 membres)
ADC – Association des chefs Décorateurs de Cinéma (78 membres)
ADP – Association des Directeurs de Production (95 membres)
AOA – Assistants Opérateurs Associés (117 membres)
CST – Commission supérieure technique de l’image et du son (580 membres)
ADPP – Association des Directeurs de Post Production (20 membres)
AFAR – Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction (125 membres)
ACFDA – Association des Chargés de Figuration et de Distribution Artistique (42 membres)
AFR – Association Française des Régisseurs de cinéma (121 membres)
LSA – Les Scriptes Associés (96 membres)
AFSI – Association Française du Son à l’Image (216 membres)
AAPCA – Association des Administrateurs de Production Cinéma Audiovisuel (45 membres)
L’Union – Union des Chefs Opérateurs (79 membres)
SHADE – Association des Etalonneurs (22 membres)

Cc: M. le ministre de la Culture et de la Communication Franck Riester