Pass sanitaire, port du masque : l’accueil du public au cinéma en question

Festival de la Rochelle 2021

La FNCF apporte quelques précisions à ses adhérents concernant la mise en place du pass sanitaire ainsi qu’une possible levée de l’obligation du port du masque en salle.

En attendant le résultat du recours en référé liberté déposé par la FNCF et plusieurs organisations du cinéma devant le Conseil d’État, actuellement, c’est toujours dès mercredi 21 juillet que les cinémas français devront exiger un pass sanitaire de leurs spectateurs. Toutefois, la question du seuil pourrait bien permettre quelques dérogations. En effet, il devrait être fixé à 50 personnes par salle, et non par établissement, ce qui conforterait plusieurs cinémas qui ont entrepris la démarche de limiter la capacité de certaines de leurs salles à 50 places pour contourner le pass. 

Ce seuil pourrait par ailleurs s’appliquer aux séances en plein air, qui n’exigent actuellement le pass qu’en cas de fréquentation supérieure à 1 000 personnes. Il faut cependant attendre la modification du décret pour officialiser cette information. À noter que le décret modifié prévoit aussi la réduction de 14 à 7 jours de la période de complétion du parcours vaccinal pour les vaccins à ARN messager (Pfizer, Moderna).

Lors d’une réunion, le ministère de la Culture a confirmé aux professionnels que la justification de l’identité du spectateur qui présente son pass sanitaire n’était pas uniquement limitée à la carte d’identité, mais pourrait se faire par d’autres moyens comme un permis de conduire, une carte d’étudiant ou de transport, un badge professionnel, etc. Cette justification devrait être contrôlée par le personnel du cinéma, qui bénéficierait là d’une dérogation exceptionnelle, la présentation des papiers d’identité n’étant d’ordinaire réservée qu’aux forces de l’ordre. En revanche, aucune réponse n’a été apportée concernant la responsabilité pénale des exploitants en cas de manquement à l’obligation de mise en place du pass.

Ce point avec les professionnels a également été l’occasion pour le ministère d’évoquer l’évolution du port du masque. La FNCF indique ainsi la possibilité de la fin de l’obligation du port du masque dans les cinémas le 30 août, lorsque le pass sanitaire sera applicable à tous, y compris aux spectateurs entre 11 ans et 18 ans (le port du masque n’étant pas obligatoire en dessous de 11 ans), mais aussi aux équipes salariées et bénévoles des salles.

Enfin, la FNCF a tenu à rappeler au ministère que ces nouvelles mesures allaient engendrer d’importants frais financiers ainsi qu’un risque de forte baisse de la fréquentation pour les cinémas et lieux culturels. Ce à quoi, la rue de Valois se serait engagée à fournir une réponse budgétaire pour pallier les déséquilibres financiers.

Les News