Pass sanitaire : les professionnels du cinéma saisissent le Conseil d’Etat pour demander un délai équitable

Conseil d'Etat© Boxoffice Pro

Après le refus du Gouvernement d’accéder à la demande de la FNCF d’aligner les délais de mise en œuvre du pass sanitaire pour tous les secteurs, l’AFCAE, l’ACID, l’UPC, le SPI, le DIRE, l’API, la FESAC, la FNCF et la FNEF saisissent ensemble le Conseil d’Etat afin de mettre fin à la nouvelle discrimination subie par le secteur culturel.

Les organisations signataires, dont la FESAC qui représente l’ensemble des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma, ont expliqué leur démarche dans le communiqué ci-dessous.

« Pleinement solidaires et mobilisées dans la lutte contre la Covid et la promotion de la vaccination, elles se sont pourtant résignées à faire valoir leurs droits aujourd’hui face au délai extrêmement bref qui a été alloué aux cinémas dans la mise en place du pass sanitaire, dans des conditions inconnues à ce jour. Cette situation représente une rupture d’égalité manifeste vis-à-vis des autres secteurs comme les restaurants, les commerces ou les transports, après bien d’autres dans l’histoire de cette crise.

Cette mesure, prise avec effet quasi-immédiat et sans préavis informatif permettant aux spectateurs et aux professionnels d’anticiper la situation, vient briser la dynamique de reprise de l’activité après la longue fermeture des salles de cinéma. Elle fragilise fortement l’ensemble du secteur du cinéma qui s’attelle pourtant depuis le début de la crise sanitaire à mettre en œuvre des protocoles sanitaires robustes et efficaces, et continue d’investir pour proposer au plus grand nombre une offre de film riche et diversifiée. Les spectateurs ont d’ailleurs marqué leur confiance dans ces mesures et leur amour du cinéma en revenant très nombreux dés la réouverture des salles le 19 mai.

Les organisations signataires demandent au juge de reporter la mise en œuvre du pass sanitaire en alignant à minima la date et les modalités de cette mesure pour tous les secteurs accueillant du public. Cette adaptation favorisera la clarté, l’acceptabilité et la transparence pour les spectateurs et les professionnels et respectera un principe d’équité indispensable pour toutes les activités accueillant du public. »

Les News