L’UGC Toulouse ferme ses portes

L'UGC Toulouse comprenait 9 salles. ©Capture Maps

[Modifié] Le multiplexe de 9 salles implanté en centre-ville était exploité par UGC depuis 1976. Il fermera le 2 juillet.

Annoncée depuis quelques semaines, la fermeture de l’historique cinéma de l’allée Franklin Roosevelt sera effective mardi 2 juillet. Un clap de fin qui résulte d’une baisse continue de la fréquentation du multiplexe : d’environ 330 000 entrées en 2017, elle était descendue à 285 000 billets l’an passé. Le site souffrait notamment de la concurrence du centenaire Gaumont Wilson, transformé au fil des ans en établissement de 15 salles et plus de 3 000 fauteuils. Une mutation difficile pour l’UGC, la façade Art déco étant classée.

Début mai, le multiplexe exploité depuis 1976 par UGC a donc été racheté pour 23 millions d’euros par la société Caso Patrimoine. Cette dernière envisage d’installer un commerce unique d’ici deux ans, annonce le site actuToulouse. Cette opération ne marque pas la fin de l’histoire entre le circuit et la ville rose. Le groupe de Guy Verrecchia prévoit d’ouvrir en 2021 un nouveau site dans le quartier de Montaudran, au sud de la ville. Validé en février 2018 par la CNACi*, le projet comprend 7 salles et quelques 1 400 fauteuils.

Une nouvelle transformation dans le paysage cinématographique toulousain. Avant cette fermeture, Toulouse avait accueilli un nouveau complexe dans le nouveau quartier de Borderouge. Le réseau Utopia vient d’ouvrir le 12 juin un 3 salles dédié à l’Art et Essai.

*Commission nationale d’aménagement cinématographique.