EXCLUSIF : UGC confirme le rachat de parts de C2L

UGC confirme “un renforcement de partenariat” par le rachat de parts dans le groupe C2L, détenu par Marie-Laure Couderc.

Effectif depuis le mercredi 17 avril, l’accord concerne les cinémas C2L Saint-Germain-en-Laye, ABC Sartrouville, Normandy Vaucresson (DSP) et le Central Gif-sur-Yvette pour la région parisienne, le Lumières Armentières, Palace Cambrai, Duplexe Roubaix, les Ecrans Tourcoing pour la région Nord et le Palace Mulhouse. Soit 45 écrans, 9 cinémas et 1,3 million d’entrées en 2018. Ne sont pas concernés les cinémas de Vox Rambouillet, C2L Poissy et le Rexy Provins.

Les termes de ce partenariat prévoient que l’exploitation soit reprise par les équipes UGC tout en maintenant celles en place, et ce, sans changement d’enseigne. La programmation et les ventes de billets aux comités d’entreprises seront quant à elles opérées depuis le siège UGC. Tous les cinémas C2L acceptent désormais la carte illimitée du circuit. D’autres projets avec C2L sont également en cours et seront annoncés prochainement

Après le rachat des cinémas de Versailles, l’ouverture de l’UGC Ciné Cité Vélizy 2 et l’ouverture prochaine de l’UGC Ciné Cité Parly 2 fin juin, ainsi que l’accord en CNACi, le 21 décembre dernier, pour un nouveau cinéma de 9 écrans à Plaisir, cette acquisition marque une étape supplémentaire dans la stratégie d’implantation du groupe dans l’ouest parisien.

D’autre part, UGC nous apprend la fermeture d’ici quelques semaines de l’UGC Toulouse situé en centre ville. L’enseigne reviendra d’ici deux ans avec un projet de 7 salles à Montaudran validé en CNACi en février 2018.