La Berlinale dévoile son palmarès

Bad Luck Banging or Loony Porn de Radu Jude ©Silviu Ghetie / Micro Film 2021

La première partie du 71e Festival de Berlin a livré son verdict en consacrant le film Bad Luck Banging or Loony Porn de Radu Jude.

Ce sont six anciens lauréats de l’Ours d’or qui ont décerné la récompense suprême à Bad Luck Banging or Loony Porn de Radu Jude (Météore Films). Le cinéaste roumain avait déjà reçu les honneurs de la Berlinale en 2015, recevant l’Ours d’argent du meilleur réalisateur pour Aferim!.

Radu Jude – Conférence de presse après la remise des prix lors de la cérémonie de clôture du 65ème festival international du film de Berlin, le 14 février 2015. ©Action Press / Bestimage

Le jury a attribué son Grand Prix à Wheel of Fortune and Fantasy de Ryusuke Hamaguchi (Diaphana). C’est Denes Nagy qui a reçu l’Ours d’argent de la meilleure réalisation pour son film Natural Light, tandis que le Prix du jury a couronné Mr Bachmann and His Class de Maria Speth.

Exit la distinction féminin/masculin, c’est désormais l’Ours d’argent de la meilleure interprétation qui est décerné, et a récompensé Maren Eggert pour son interprétation dans I Am Your Man de Maria Schrader (Haut et Court). Celui du meilleur second rôle a plébiscité Lilla Kizlinger pour sa performance dans Forest – I See You Everywhere de Bence Fliegauf.

L’Ours d’argent du meilleur scénario a été décerné à Hong Sangsoo, réalisateur de Introduction (Capricci) et habitué des prix berlinoisL’Ours d’argent de la meilleure contribution artistique a couronné Yibran Asuad pour son travail sur A Cop Movie de Alonso Ruizpalacios.

Si ni Céline Sciamma (Petite maman) ni Xavier Beauvois (Albatros) n’ont été récompensés, la France ne repart pas bredouille de la capitale allemande puisque dans la section Encounters, créée l’an passé, le jury a consacré Nous de Alice Diop meilleur film. Le Prix spécial est revenu à Taste de Lê Bảo, tandis que Ramon Zürcher et Silvan Zürcher (The Girl and The Spider) et Denis Côté (Social Hygiene) ont reçu ex-æquo le Prix de la meilleure réalisation. Une mention spéciale a été décernée à Rock Bottom Riser de Fern Silva.

« J’ai été submergé par tous les messages positifs reçus. Le fait que la sélection ait autant résonné me rend heureux, et surtout plein d’espoir pour l’avenir du cinéma, en tant qu’art et en tant que mouvement collectif », a réagi Carlo Chatrian, le directeur artistique de la Berlinale, sur Twitter, qui a donné rendez-vous en juin aux jurys et aux gagnants pour les cérémonies physiques.