Convention : SND mise sur les films français

Aurélie Pierre, directrice des ventes de SND, accompagnée de Mélanie Doutey et Jean-Paul Rouve. ©Thomas Izart

SND organisait ce 25 juin sa convention annuelle au Gaumont Marignan, sur les Champs-Élysées, pour présenter aux exploitants son line-up du deuxième semestre.

Devant une salle comble, Christophe Courtois, directeur de la distribution, a inauguré la journée de convention par un chaleureux remerciement adressé aux exploitants, dont le travail a contribué aux succès des films français sortis par le distributeur, avec en tête L’Incroyable Histoire du facteur Cheval de Nils Tavernier, Neuilly sa mère, sa mère et Tanguy, le retour et son million d’entrées, ainsi qu’au lancement d’une nouvelle franchise, After, qui a également séduit plus d’un million de spectateurs. « Cela montre notre capacité à sortir de nouvelles franchises, comme Twilight et Divergente, et votre confiance pour nous accompagner. »

Cette année, SND entend marquer une nouvelle étape avec un line-up enrichi, diversifié et une vingtaine de films en production : « Nous avons une forte vitalité : nous continuons les films français, les grosses productions américaines, l’animation…. Le tournage du premier volet de Kaamelott vient de se terminer avec au casting la moitié du cinéma français et devrait être le gros rendez-vous de la fin 2020 ;  nous préparons un grand biopic sur De Gaulle qui arrivera peu avant l’anniversaire de l’appel du 18 juin ; nous avons également lancé plusieurs projets d’animation. Grâce à vous SND se développe et produit plus de films, qui nous l’espérons attireront plus de spectateurs dans vos salles. »

Les exploitants ont pu découvrir en avant-première l’enlevé Joyeuse retraite ! (20 novembre) de Fabrice Bracq, dans lequel Michèle Laroque et Thierry Lhermitte espèrent vivre une retraite paisible au Portugal mais se voient confrontés aux aléas de la vie de leurs enfants : « C’est un film qui parle aux senior et dont le casting nous a tout de suite séduits. On a déjà fait des films labellisés senior comme Les Femmes du 6e étage et nous sommes dans une filiation de Retour chez ma mère. » Le film est prévu sur une combinaison de 450 copies. Avec Donne-moi des ailes de Nicolas Vanier (9 octobre), présenté par Jean-Paul Rouve et Mélanie Doutey, les exploitants ont pu découvrir la formidable histoire vraie d’un jeune garçon prêt à risquer sa vie pour protéger une espèce en voie de disparition : « C’est un grand film dont nous sommes très fiers, dont le plan de sortie sera proche de L’École buissonnière. » Une tournée est prévue dès la fin du mois d’août et le film sera disponible pour les scolaires dès le mois de septembre. Les avant-premières publiques auront lieu la journée du dimanche 6 octobre, à 11h, 14h et 16h et le film sortira sur une combinaison de 600 copies. Nicolas Vanier est déjà sur le tournage de son prochain film, Poly, daté au 2 décembre 2020. La journée s’est conclue par la projection du bouleversant Wild Rose (17 juillet) : « C’est un petit bijou, toute la presse s’est enthousiasmée pour ce film. On a fait le choix de le sortir pendant l’été, dans une période où la proposition de films de qualité est plus faible. » Le film sortira sur 200 copies.

Pour le directeur de la distribution, SND s’est donné pour mission de « montrer que le cinéma est un secteur extraordinaire, qu’il n’y a jamais eu autant d’investissements dans vos salles ni autant d’offre et il faut le faire savoir. La modernité est au cinéma. » Le line-up des prochains mois, présenté par Audrey Boschat, responsable Nord, et Jessica Fromont, responsable Sud, comptera notamment La Chute du président (28 août), le troisième volet de la trilogie de Gerard Butler après La Chute de la Maison Blanche et La Chute de Londres : « La fin de l’été nous réussit pour les blockbusters. On espère faire 400 000 entrées pour ce film. N’hésitez pas à placer la bande-annonce avant les blockbusters de l’été. » Pour la rentrée, SND mise à nouveau sur une comédie française prometteuse, Inséparables, prévue sur 400 copies le 11 septembre ; cinq minutes du film, présentées par Ahmed Sylla et son réalisateur Varante Soudjian, ont été montrées à la salle. Un promo reel de 2 minutes d’Ironbark, le prochain film de Benedict Cumberbatch, a également été présenté en exclusivité ; le film, qui narre la véritable infiltration d’un homme d’affaires en URSS pendant la guerre froide pour déjouer la crise des missiles de Cuba, s’inscrit dans la lignée du Pont des espions et d’Imitation Game et sortira au dernier trimestre. Vic le Viking, adapté de la série télévisée d’animation, viendra enrichir l’offre de films familiaux de films d’année, avec une livraison du FA et des affiches prévue pour la Toussaint ; daté au 18 décembre et distribué sur 400 copies, le film sera disponible pour les arbres de Noël et pour des projections scolaires. Entre 700 000 et 1 million d’entrées sont espérées. 

Les News