Box-office européen : une baisse de 6,2 milliards d’euros en 2020

L’Union internationale des cinémas, qui fédère 38 pays d’Europe, publie les chiffres des territoires qu’elle représente.

On connaissait la tendance d’une année marquée par la pandémie, l’UNIC confirme aujourd’hui que « les cinémas européens ont enregistré une baisse de 70,6 % du box-office en 2020, soit une baisse totale de 6,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires par rapport à 2019 ». Sur les seuls pays de l’UE, la baisse est de 69 % et entraîne une perte de 4 milliards d’euros.

Baisses du box-office en 2020
Estimations préliminaires basées sur le box-office, à l’exception de la France où elles sont basées sur les entrées. Les chiffres pour le Monténégro et la Serbie sont rassemblés en raison des pratiques industrielles locales. Les chiffres italiens représentent 95 % du marché (données Cinetel). ©UNIC

La chute est d’autant plus importante que partout en Europe, l’année précédente avait été exceptionnelle, avec 1,34 milliard de spectateurs dans les salles pour 8,8 milliards d’euros de recettes. Dans l’Union Européenne, 2019 avait même été la meilleure année depuis 15 ans, avec une fréquentation atteignant la barre du milliard pour la première fois depuis 2004. 
L’UNIC souligne aussi qu’en 2020, « des impacts supplémentaires sur les revenus –  tels que la perte de vente confiserie et de revenus publicitaires à l’écran ainsi que l’annulation d’événements – ont mis l’industrie du cinéma sous une pression financière considérable, avec des milliers d’employés mis à pied ces derniers mois ». 

Si les exploitants ont montré partout leur capacité à s’adapter, notamment à travers la mise en place de protocoles sanitaires stricts et des campagnes de communication au moment des réouvertures, l’UNIC confirme combien, face au manque de nouveaux films américains, ils ont su, en lien avec les distributeurs et producteurs locaux, promouvoir leurs contenus nationaux.

Parts de marché des films nationaux pour chaque pays ©UNIC

La part de marché des films nationaux a ainsi atteint des records en 2020, « comme au Danemark (49,4 %), en République tchèque (46,4 %), en France (44,9 %), en Italie (56,6 %), en Russie (46,9 %) et en Pologne (50 %). Au total, 15 territoires européens ont enregistré une part de marché des films nationaux supérieure à 25 % ».

Enfin, les plans d’aide publique ont été cruciaux… mais la crise est loin d’être terminée et la plupart des cinémas toujours fermés. Comme le rappelait Laura Houlgatte dans l’Émission Boxoffice Pro du 21 janvier, « l‘UNIC exhorte les décideurs politiques aux niveaux local, national et européen à appliquer de solides stratégies de relance pour garantir que les cinémas, de toutes tailles et de tous lieux, puissent survivre à cette période difficile et être à nouveau le foyer dynamique de la culture, de la liberté et de la communauté qu’ils ont toujours été ».

A lire aussi : la situation des cinémas en Europe