Affaire Depardieu : Zinc fait le point sur la sortie d’Umami

© Zinc.

Alors que la sortie du film de Slony Sow est prévue le 17 mai, les nouvelles accusations à l’encontre de son acteur principal Gérard Depardieu poussent le distributeur du film à éclaircir sa position.

Le 11 avril, le site d’investigation Médiapart publiait les témoignages de 13 femmes accusant Gérard Depardieu de violences sexuelles sur des tournages. L’acteur de 74 ans est, par ailleurs, mis en examen depuis décembre 2020 pour viols et agressions sexuelles. C’est dans ce contexte que se profile le lancement mi-mai du nouveau film avec le comédien en tête d’affiche : Umami. Devant la médiatisation de cette affaire, Zinc., le distributeur du film, publie un communiqué, en accord avec le coproducteur Oliver-Frost Films, réaffirmant que « les comportements abusifs ne sont pas admissibles dans le monde du cinéma ou ailleurs et nous apportons notre soutien à toutes les victimes de violence ou de harcèlement sexuels ». 

Différentes dispositions ont donc été prises par les deux sociétés concernant la sortie le 17 mai d’Umami. « Tout d’abord, et nous nous en sommes réassurés, il n’y a eu aucun incident lors du tournage du film. Nous avons interrogé l’ensemble des équipes. Personne n’a signalé de comportement inapproprié de la part de Gérard Depardieu au cours du tournage. » Indiquant avoir envisagé le report voire l’annulation de la sortie, Zinc. et Oliver-Frost Films ont finalement décidé de maintenir le lancement d’un film découvert l’an passé. « C’est une œuvre collective qui a impliqué de nombreux talents. Nous ne voulons pas réduire à néant les centaines d’heures de travail et l’énergie considérable qui a été déployée par toutes les personnes qui ont participé à un film, tourné entre la France et le Japon dans des conditions budgétaires restreintes pendant la crise du Covid. » Et les deux structures de conclure en précisant que Gérard Depardieu « n’est pas associé » à la promotion du film.

© Zinc.