Un pass sanitaire pour aller au cinéma

[Mis à jour le 13 juillet à 12h00 – Article initial du 12 juillet]

Lors de son allocution aux Français du 12 juillet, le Président de la République a annoncé de nouvelles mesures face à la progression du variant Delta. La FNCF tient une réunion de crise ce matin à 11h.

Alors que les salles de cinéma, comme l’ensemble de la population, savouraient le retour à la vie depuis quelques semaines, l’épidémie redémarre. « Une nouvelle course de vitesse est engagée » pour Emmanuel Macron, qui veut inciter tous les Français à se faire vacciner. Ainsi à partir du 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. « Pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra avoir été vacciné ou montrer un test négatif pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival », a annoncé Emmanuel Macron, sans citer directement les cinémas, dont on peut déduire qu’ils seront concernés. Les spectateurs, mais aussi le personnel, devront ainsi présenter un certificat de vaccination ou le résultat d’un test négatif pour entrer dans un cinéma. A partir du mois d’août, le pass s’appliquera aussi dans les cafés, restaurants, et d’autres lieux tels que les trains.
« Ces mesures sont  incompréhensibles, non seulement par le traitement différencié du secteur et de surcroît par la complexité de la mise en place opérationnelle, juridique et économique» a réagi Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la FNCF qui réunira l’exploitation en urgence à 11h.

De son côté, Pascal Rogard, au nom de la SACD, prévoit de déposer un recours devant le Conseil d’état pour les lieux culturels, « non pas pour contester le principe du pass en lui-même, mais la discrimination sur sa date de mise en application par rapports aux autres lieux non essentiels ».


Par ailleurs, l’état d’urgence sanitaire sera décrété dès demain pour la Martinique et La Réunion, avec le retour du couvre-feu. Double peine pour les cinémas…

Les News