Un nouvel exploitant pour le cinéma de Provins

Le Rexy de Provins

Marie-Laure Couderc, présidente du réseau C2L, a cédé l’été dernier l’exploitation du Rexy dans la commune de Seine-et-Marne.

Depuis août 2020, c’est Aurelio Pinto qui a pris les commandes des quatres salles du Rexy à Provins. Présent au sein du groupe C2L depuis 1983, il n’a cessé de gravir les échelons jusqu’à devenir directeur d’exploitation des douze salles du réseau. En avril 2019, à la suite du rachat par UGC de neuf sites C2L, il se concentre alors sur les activités des établissements de Poissy et de Rambouillet. Courant 2020, Marie-Laure Couderc, présidente du réseau, propose alors à Aurelio Pinto s’il souhaite reprendre le Rexy : « J’ai passé ma vie au cinéma et j’étais arrivé à un moment où je choisissais soit d’arrêter pour prendre tranquillement ma retraite, soit de relever un nouveau challenge. Je me suis dit que c’était le moment de sauter le pas », raconte-t-il.

L’exploitant est d’ailleurs dans une optique de transmission, puisque son fils est également dans le milieu du cinéma et pourrait, à terme, prendre la suite de l’exploitation. En attendant, Aurélio Pinto prend son mal en patience, se disant reconnaissant envers la mairie de Provins – propriétaire des murs du Rexy – « d’avoir toujours été à [ses] côtés et de soutenir véritablement le cinéma ». À la reprise, il entend poursuivre sa mise en avant des films art et essai pour retrouver un classement non renouvelé, ainsi que l’organisation de soirées thématiques, avec la collaboration d’UGC qui assure la programmation du site. De quelque 110 000 spectateurs en période pré-Covid, l’exploitant espère atteindre à terme les 120 000 entrées annuelles. 

Du côté de Marie-Laure Couderc, cette cession marque un peu plus la prise de recul vis-à-vis de l’exploitation enclenchée par l’accord avec UGC. Le Rexy de Provins ne faisait pas partie de ce premier accord, au même titre que deux autres sites : Le Vox de Rambouillet, qui a fermé ses portes à l’automne 2019 pour une transformation complète d’ici 2022, et le C2L de Poissy, qui a été cédé à UGC en novembre dernier.