Roselyne Bachelot sur RTL : « Nous n’avons pas de visibilité. »

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot ©Jean-Luc Mège

En attendant les annonces de Jean Castex ce jeudi 7, la ministre de la Culture a laissé entendre mardi soir qu’il était difficile de donner des perspectives au secteur culturel.

Invitée sur les ondes de RTL le 5 janvier, Roselyne Bachelot a rappelé qu’il n’avait jamais été question de rouvrir les salles de spectacle et de cinéma le 7 janvier, cette date étant celle de la fameuse « clause de revoyure ». Alors que le gouvernement, réuni en conseil de défense ce mercredi matin, doit annoncer le lendemain quelles seront les nouvelles mesures prises face à la situation sanitaire, la ministre de la Culture a indiqué qu’il s’agissait d’abord de « constater l’effet des fêtes de Noël sur la pandémie » et que ceux du 31 décembre seront connus vers le 15 janvier. Pour l’heure, il reste donc « difficile de donner des perspectives aux professionnels de la Culture, car nous n’avons pas de visibilité sur l’évolution de l’épidémie ».

Une fois encore, Roselyne Bachelot a dit qu’elle travaillait à « bâtir un modèle résilient pour permettre de surmonter les vagues de la crise », affirmant qu’au prochain déconfinement, « je veux qu’on puisse rouvrir pour de bon ! ». Ajoutant que « nous manquons d’éléments objectifs solidement établis quant à la sécurité des personnes qui restent dans les salles de spectacle », elle s’est toutefois réjoui que le monde de la Culture soit en train de constituer ces « preuves », en concertation avec les scientifiques.

À lire aussi : Le Conseil d’État confirme la fermeture des lieux culturels

Sans pouvoir donner d’échéance, la ministre a évoqué l’idée d’un « calendrier glissant », au cours duquel les musées pourraient être les premières structures à rouvrir. Interrogée sur la possibilité d’organiser des sorties scolaires dans les lieux culturels avant leur réouverture au public, la ministre a répondu que c’était « un sujet sur lequel nous réfléchissons avec ce calendrier glissant. L’éducation artistique est une priorité, mais je ne prends pas d’engagement ». Elle s’est en revanche dite défavorable à des réouvertures ou mesures territorialisées, incompatibles avec les manifestations culturelles. 

Alors que nos voisins européens se reconfinent ou durcissent les restrictions – notamment l’Angleterre et l’Allemagne –-, l’annonce d’une date d’une réouverture des cinémas en France semble dans l’immédiat assez incertaine. En attendant, Roselyne Bachelot recevra l’ensemble des représentants du monde culturel le 8 janvier et les organisations patronales et salariales le 13.

Les News