Retour sur l’année 2020 des salles chinoises

Sorti le dernier jour de l’année 2020, A Little Red Flower, de Yan Han, est le nouveau hit des salles chinoises.

548 millions d’entrées, 56,57 millions de séances et 20,417 milliards de yuans* (environ 2,6 milliards d’euros) de recettes : les chiffres-bilan de l’Empire du Milieu sont renversants. Pour autant, le box-office le plus actif et vigoureux de la fin d’année 2020 affiche un recul de 68,2 % par rapport à son niveau de 2019.

Du Nouvel An chinois fin janvier au 20 juillet, début de la réouverture graduelle, la fermeture à échelle nationale du parc cinématographique chinois aura duré 178 jours. Et en décembre, 94,8 % des salles, soit 10 700 cinémas, étaient en activité dans un marché qui avait recouvert 90 % de ses entrées et 92 % de ses recettes comparé au même mois de l’année précédente, malgré des jauges toujours limitées à 75 %. Une contrainte que l’exploitation chinoise a contrée en augmentant ses séances du soir : la part de celles programmées entre 18h et 22h est ainsi passée de 24,3 à 26,6 % et les recettes générées par ces prime séances ont grimpé de 37,6 % à 39,3 %.

Comme maintes fois souligné, parmi les forces de la remarquable reprise chinoise figure celle de sa production locale. L’année 2020 aura été celle des films de guerre patriotico-historiques, dont The Eight Hundred et The Sacrifice, qui ont représenté 20 % des recettes annuelles. La présence des blockbusters américains a certes été plus que faible, mais a provoqué quelques flops : celui de Mulan sur un public qu’il n’a pas su convaincre et le tollé de Monster Hunter, littéralement retiré de l’affiche après avoir été accusé de propos racistes et insultants envers le pays – à noter la belle performance de Soul, sur un des rares territoires où il est exploité en salles depuis le 25 décembre dernier, et qui devrait devenir le second plus gros succès Pixar en Chine derrière Coco. De fait, dans un marché qui par ailleurs se caractérise par son système de quota appliqué aux films étrangers, les films chinois ont atteint un record sur l’année écoulée en réalisant près de 84 % du box-office.

parts de marché par origine des films
films locauxfilms étrangers
201861,9 %38 %
201964,1 %35,9 %
202083,7 %16,3 %

L’année 2020 a aussi mis en valeur la forte « saisonnalité » de la fréquentation chinoise. Ainsi, 57,8 % du box-office de 2020 a été engrangé sur les trois périodes les plus fastes pour les salles, à savoir l’été, la « Golden Week » de fête nationale et la fin d’année.

parts de marché par périodes de fréquentation
recettes en yuanspart du BO 2020 total 
Été (20 juillet-31 août)3,616 milliards17,8%
Fête nationale chinoise(1er-8 octobre)3,967 milliards19,5%
Fin d’année(27 novembre-31 décembre)4,16 milliards20,5%

Enfin, dans un marché qui était encore considéré en forte expansion, avec un déploiement soutenu de nouveaux établissements, l’année 2020 ne semble pas avoir affecté la forte  demande du public chinois pour le cinéma en salles. Interrogés sur les supports de visionnement auxquels ils ont eu recours dans la seconde moitié de l’année, 43 % des Chinois déclarent préférer les séances en salles de cinéma.

Méthodes de visionnement des films sur le second semestre 2020
Uniquement en ligne8 %
De préférence en ligne 17 %
En ligne et dans les salles de cinéma32 %
De préférence au cinéma 26 %
Uniquement au cinéma16 %

Retour sur l’année 2020 du marché cinématographique chinois

23 janvierSept titres sont déprogrammés de la période du Nouvel An chinois et leurs billets remboursés.Les salles ferment pour contrer la pandémie de COVID-19. 
30 juinLe box-office fortement amputé du premier semestre 2020 est évalué à moins de 2,25 milliards de ¥.
20 juilletAprès 178 jours de fermeture, les salles chinoises implantées dans les régions “à bas risque” entament leur réouverture, avec des restrictions sanitaires dont des jauges limitées à 30 %,
14 aoûtLa limitation de jauge passe à 50 %.
21 août221 jours après la fermeture de janvier, 100 M¥ (environ 12,6 M€) de recettes sont engrangées par les salles en une seule journée. 
25 août14,19 millions de spectateurs se rendent dans les salles sur cette seule journée, générant un box-office de 500 M¥ (63 M€).
31 août3,616 milliards de ¥ (456 M€) sont engrangés sur les 43 jours de la période estivale.
20 septembreThe Eight Hundred devient le plus gros succès de 2020. 
25 septembreLes capacités de jauge passent à 75 %. Plus de 10 000 cinémas ont réouvert à travers le territoire.
1er octobreSur le seul premier jour de la semaine fériée de fête nationale, les salles réalisent 700 M¥ (88,3 M€) de recettes. 
18 octobreLe box-office chinois dépasse celui des États-Unis pour devenir le plus gros mondial.

*L’ensemble des données chiffrées de l’article proviennent de celles du spécialiste chinois Maoyan Entertainment, couplées avec celles de Weibo, la plateforme de média social leader du pays

Les News