Pyramide Distribution précise son programme 2023

"À mon seul désir" © Pyramide

La société d’Éric Lagesse date cinq nouveaux films entre janvier et avril prochains.

Confirmant la sortie le 11 janvier de Metronom de Alexandru Belc, Pyramide positionne Tant que le soleil frappe de Philippe Petit au 8 février. Swann Arlaud y incarne un paysagiste engagé dont le projet de jardin sauvage en plein Marseille arrive en finale d’un concours d’architecture. Sarah Adler et Grégoire Oestermann complètent la distribution de ce film produit par Envie de Tempête Production et sélectionné en compétition à la Semaine de la Critique de la Mostra de Venise.

À lire aussi | Pyramide déroule son line-up de fin d’année

Également présenté sur le Lido en septembre, via la section Orizzonti, L’Homme le plus heureux du monde de la Macédonienne Teona Strugar Mitevska sortira le 22 février. Une comédie grinçante où une quadra célibataire, lors d’un speed dating, va faire la rencontre d’un banquier en quête de pardon.

Le 8 mars, Pyramide lancera Temps mort, la première fiction de Ève Duchemin (autrice des documentaires En bataille et L’Âge adulte). Produit par Kwassa Films et Les Films de l’autre cougar, ce drame réunit Karim Leklou, Issaka Sawadogo et Jarod Cousyns. Le synopsis : pour la première fois depuis longtemps, trois détenus se voient accorder une permission d’un week-end. 48h pour atterrir. 48h pour renouer avec leurs proches. 48h pour tenter de rattraper le temps perdu.

Le 22 mars suivra À mon seul désir de Lucie Borleteau, deuxième long métrage de la cinéaste que distribue Pyramide après Fidelio, l’odyssée d’Alice (2014). Son nouveau film rassemble Louise Chevillotte, Zita Hanrot, Laure Giappiconi ainsi que Sieme Miladi pour une plongée sans tabou dans un club de strip-tease. Une production Apsara Films.

Deux semaines après la sortie de La Jauria (05/04) du Colombien Andrés Ramirez Pulido (Grand Prix Nespresso à la Semaine de la Critique 2022), la société d’Éric Lagesse lancera le 19 avril Avant l’effondrement. Alice Zeniter et Benoît Volnais y filment Niels Schneider dans la peau d’un directeur de campagne d’une politique dont le quotidien va être chamboulé par la réception d’un test de grossesse positif envoyé par une inconnue.