Mort de David Kessler, ancien directeur général du CNC

David Kessler ©CNC

Les hommages se mutiplient depuis le 4 février et l’annonce du décès brutal de David Kessler, 60 ans, figure éclairée qui a œuvré pour la culture sur tous les fronts, dont celui du cinéma.

Directeur d’Orange Content depuis 2017, David Kessler avait été directeur général du CNC de 2001 à 2004, où il avait notamment mis en place des groupes de travail consacrés au financement du cinéma et engagé une réflexion sur la diffusion numérique des films en salles et sur Internet. Auteur d’un rapport important sur la définition de l’œuvre audiovisuelle en 2002, le CNC lui doit également la création de l’aide aux nouvelles technologies en productions (NTP) la même année, ainsi que la mise en place en 2004 du crédit d’impôt cinéma.

Mais David Kessler, énarque, normalien et agrégé de philosophie, avait apporté son expertise aussi bien dans les médias qu’au service de l’état, où l’on appréciait autant sa finesse que sa modestie. Directeur général du CSA entre 1996 et 1997, à la tête de France Culture entre 2005 et 2008, du Forum des images entre 2008 et 2009 ou encore des Inrockuptibles de 2011 à 2012, David Kessler avait été le conseiller culture et communication du président Hollande jusqu’en 2014, après avoir été celui du Premier ministre Lionel Jospin (de 1997 à 2001) et du maire de Paris Bertrand Delanoë (de 2009 à 2011). C’est en 2014 qu’il avait rejoint l’opérateur Orange pour diriger la filiale de production cinéma, avant de prendre en 2017 la tête de la division médias Orange Content (Orange studio et OCS).

Parmi les hommages de la profession, la FNCF salue « l’ami des salles, homme de cinéma et homme de culture, en un mot un homme libre », dont « la générosité et l’intelligence auront marqué son action dans les postes qu’il a occupés ». Les distributeurs de la FNEF rendent hommage à celui qui « s’est engagé avec talent et passion dans la promotion et la défense de la culture » . Pour le président du CNC Dominique Boutonnat, « il était l’ami subtil dont on prenait l’avis sur tous les sujets importants, son intelligence et son infinie bienveillance nous manqueront irrémédiablement ».