Les cinémas de Salon-de-Provence déménagent au Cinéplanet

©Cinéplanet

Le réseau de Philippe Borys-Combret réunit les activités des Arcades et du Club dans un nouveau site de neuf écrans qui ouvre ce mardi 21 décembre dans la commune des Bouches-du-Rhône. 

Nouveau chapitre pour le cinéma à Salon-de-Provence. Le 14 décembre, les six salles des Arcades et les deux du Club ont baissé le rideau pour un transfert d’activités dans le nouveau Cinéplanet. Implanté Place Morgan en centre-ville, dans un quartier flambant neuf, il s’étend sur près de 20 000 m², via deux niveaux, le rez-de-chaussée étant partagé avec des restaurants qui ouvriront prochainement. Sur le toit, et dans une optique d’optimisation d’espace et de coût, un parking de 180 places a été aménagé.

Le cinéma abrite 1 150 fauteuils, répartis dans neuf salles dont quatre sont dotées en son immersif Dolby Atmos ou DTS:X, avec des écrans allant de 9 à 19 mètres de diagonale. Le multiplexe possède également une salle ScreenX – écran de 270° –, troisième site du réseau à en être équipé après le Cinéplanet d’Alès et le Cineum de Cannes. À l’instar du vaisseau amiral cannois, l’établissement salonais présente une salle Aurore, le format premium développé par Cineum, en partenariat avec Delair Labs, DTS et Didier Lozahic, mixeur son des productions EuropaCorp. Le cinéma hébergera aussi, d’ici début 2022, une salle Lodge, dotée de la technologie sonore Flexound intégrée aux fauteuils motorisés. Au total, 10 M€ auront été déboursés pour ce projet, dont la première pierre avait été posée en mars 2019. 

À lire aussi | Cineum dévoile son format premium

Dirigé par Laurent Mossé, le site propose une programmation généraliste avec une place pour l’art et essai, pilotée par Cinéplanet et MC4. Il ambitionne entre 350 et 390 000 entrées annuelles, contre quelque 220 000 spectateurs cumulés par Les Arcades et Le Club. Hormis quelques salles associatives ou municipales, l’établissement salonais est assez éloigné des multiplexes locaux : les onze écrans du CGR de Vitrolles et ceux du Palace de Martigues se trouvent ainsi à une trentaine de kilomètres. À noter que, pour le réseau de Philippe Borys-Combret, il s’agit de la seconde ouverture en six mois après celle du Cineum en juillet. Une troisième est prévue courant 2022, avec un nouveau cinéma de huit écrans à Antibes.

La salle premium Aurore ©Cinéplanet

Les News