Les cinémas AMC lèvent 230,5 millions de dollars

©AMC

Ces fonds, issus du rachat d’actions par un tiers, permettront au circuit américain de relancer les acquisitions et les investissements, mais aussi de s’insérer dans une logique de désendettement. 

Ce mardi 1er juin, AMC Theatres, leader de l’exploitation mondiale, a annoncé avoir conclu un accord pour lever 230,5 millions de dollars de liquidités auprès de la vente de 8,5 millions d’actions à Mudrick Capital, à un prix d’environ 27,12 $ l’action. Le circuit américain explique que ces fonds serviront pour d’éventuelles acquisitions de salles ainsi que pour investir dans l’amélioration et l’attractivité de ses cinémas existants. Par ailleurs, « avec ces fonds en main, AMC entend continuer à explorer les opportunités de désendettement », précise le communiqué.

« Compte tenu de notre envergure, de notre expérience et de notre engagement envers l’innovation et l’excellence, AMC se voit offrir des opportunités d’acquisition de cinémas très intéressantes », a déclaré Adam Aron. Le CEO du circuit assure ainsi être en pourparlers avec les propriétaires de plusieurs salles anciennement exploitées par Arclight Cinemas et Pacific Theatres – dont le mythique Cinerama Dome de Los Angeles ? – fermées en avril dernier suite à la cessation d’activité du réseau. « Grâce à cet accord avec Mudrick Capital, nous avons levé des fonds qui nous permettront d’être agressifs dans la recherche d’actifs cinématographiques les plus précieux. » Et Adam Aron de conclure : « Avec nos liquidités accrues, une population de plus en plus vaccinée et la sortie imminente de grosses productions, il est temps pour AMC de repartir de l’avant. »

Il faut dire que le circuit a traversé une importante période de turbulences. En octobre 2020, le géant de l’exploitation avait fait part de ses difficultés financières en indiquant être à bout de trésorerie. Après quelques mois de discussions, AMC avait annoncé fin janvier une injection de près d’un milliard de dollars. En mars puis en mai dernier, le chinois Wanda Group, son actionnaire principal depuis 2012, se désengageait en ramenant sa participation à seulement 0,002 % de l’actionnariat d’AMC Entertainment.