Étienne Ollagnier : « Pour une réflexion collective et une régulation consentie des sorties »

Pour le coprésident du SDI, qui a été partisan de saisir l’Autorité de la concurrence en vue d’un calendrier concerté, l’idée est de travailler dans l’intérêt général, d’aboutir « non pas à des contraintes mais à une régulation consentie ». Les indépendants « appellent la profession à la raison et la réflexion collective, sans opposer les gros et les petits, mais pour laisser de la place à la diversité en étalant les sorties. Car par temps de crise, chacun doit faire des compromis. » L’idée d’un calendrier glissant, décorrélé de dates précises, permettrait de donner « une forme de priorité aux films les plus abîmés sortis fin octobre ou ceux qui qui étaient prêts à sortir le 15 décembre » et aux exploitants de travailler en amont sur des semaines de programmation. Le rôle et la position de la médiatrice sera aussi « fondamental » à la reprise. Quant à l’actualité de sa société Jour2Fête, Étienne Ollagnier a annoncé le programme de la convention qui se tiendra en ligne du 26 au 28 avril, autour de cinq films !

Une rencontre à revoir intégralement dans L’Émission Boxoffice Pro du jeudi 15 avril 2021.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });
googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });

Les News