Le décret pour la réouverture assouplit les jauges pour l’accueil des scolaires « mineurs »

Démarrage à l'UGC Les Halles, Paris, mercredi 19 mai, 9h ©Tanguy Colon

Le décret prescrivant les mesures générales de la première phase du déconfinement, dont les conditions de réouverture des lieux culturels, est paru au Journal Officiel ce matin : il abaisse la limitation de jauges pour les groupes scolaires et périscolaires.

Le décret, « confirme les éléments que nous vous avions communiqués précédemment et notamment notre protocole sanitaire validé par le Gouvernement », commente la FNCF dans son information aux adhérents.

Le texte officiel étant difficile à déchiffrer (!), la Fédération en résume les principaux articles, qui de façon générale valident ce que l’on savait : une réouverture des cinémas dans la limite d’une capacité de 35 % par salle, avec deux fauteuils d’écart entre chaque spectateur ou chaque groupe de six spectateurs venus ensemble, port du masque obligatoire pour les publics de 11 ans et plus, y compris pendant les séances, et recommandé pour les enfants de 6 ans et plus.

Concernant la confiserie, les règles sont telles qu’on les connaissait, la FNCF indiquant que « la vente à emporter de produits alimentaires est autorisée » et que «  les espaces de restauration intérieurs doivent rester fermés ».

Au sujet du couvre-feu, les cinémas ne pourront pas accueillir du public après 21h00, « aucune autorisation particulière n’ayant été accordée pour le retour des spectateurs après cette heure (horodatage) ».
Nouveauté d’importance toutefois concernant l’accueil des groupes scolaires, périscolaires, et activités encadrées à destination exclusive des mineurs. L’article 45 prévoit une dérogation à la jauge de la salle, qui permet d’appliquer une distanciation d’un fauteuil seulement entre chaque élève ou accompagnant (au lieu des deux fauteuils pour le reste du public).  Les salles peuvent donc disposer d’une jauge de 50 % pour leurs séances scolaires ou périscolaires,  « tant [qu’elles respectent] bien la règle du fauteuil d’écart ». Pour rappel,  l’Éducation nationale autorise l’accueil de plusieurs classes différentes, « à condition d’éviter le “brassage” des scolaires dans les circulations et dans la salle ».

Les News