Le CinéVauban de Saint-Malo met les voiles

©Ville de Saint-Malo

Le nouveau multiplexe de huit salles ouvre ses portes au public ce mercredi 29 janvier, succédant au Vauban 1 et complétant, avec le Vauban 2, l’offre de la commune d’Ille-et-Vilaine.

Vent de fraîcheur sur le cinéma à Saint-Malo. La ville portuaire se dote d’un équipement flambant neuf dans un quartier dynamique abritant notamment un IUT et un lycée. Imaginé par l’architecte Gilles Imbert, le CinéVauban se compose de huit écrans (170 m² pour le plus grand), 1 450 fauteuils et trois salles en son Dolby Atmos. Accolés au cinéma, deux espaces de restauration indépendants viennent étoffer une offre qui se veut attractive pour les quelque 2 000 étudiants présents dans le quartier.

L’association aux manettes des deux anciens Vauban s’est associée, via la SAS CinéVauban, à Cinéville pour supporter les 8 millions d’euros de coût du projet. Il s’agit du cinquième cinéma où la filiale de la Soredic est actionnaire minoritaire — ici à hauteur de 40 %. Ce nouvel établissement vient tourner une page cinématographique à Saint-Malo. Le 13 janvier, l’historique Vauban 1, ouvert en 1953, a fermé ses cinq salles. Il formait avec le Vauban 2 (trois écrans exploités depuis 2014), situé dans le pôle culturel La Grande Passerelle, un ensemble de huit salles qui totalisait en moyenne 280 000 entrées.

350 000 entrées visées

« L’art et essai sera programmé au Vauban 2, qui est classé et labellisé. La capacité du CinéVauban va nous permettre de faire une douzaine de séances quotidiennes supplémentaires pour des films davantage commerciaux », explique Loïc Frémont, directeur du multiplexe, dont l’équipe sera intégralement salariée, les bénévoles de l’association conservant la gestion du Vauban 2. Si 280 000 entrées sont visées pour le seul CinéVauban, 350 000 spectateurs sont espérés pour l’ensemble du pôle.

« Il y avait une logique à développer ce projet dans un contexte régional faible. » Sur la rive opposée, à Dinard, l’Émeraude Cinéma n’abrite que deux salles. Mais la famille Lagrée s’apprête à ouvrir un site de sept écrans et 900 fauteuils à La Richardais (à 10 km de Saint-Malo). « Les deux équipements seront complémentaires, indique Loïc Frémont. C’est pourquoi nous avions présenté nos dossiers lors de la même CDACi. » L’Émeraude devrait ouvrir en avril.

Plus d’informations dans le Boxoffice Pro n°383 du 4 février 2020.