L’animation dans tous ses états en 2020

Yakari, le film ©Bac Films

Pour accompagner l’ouverture du Festival d’Annecy, le CNC dévoile son étude annuelle sur la situation du cinéma d’animation en France.

C’est le plus haut niveau atteint à égalité avec l’exercice 2012. En 2020, douze longs métrages d’animation ont été agréés, soit deux de plus qu’en 2019. Parmi eux, dix sont des coproductions internationales, les deux autres étant intégralement financés par un producteur français : Pil de Julien Fournet (sortie le 11 août 2021 chez SND) et Princesse Dragon de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux. 

En 2020, en raison de la crise sanitaire, seulement 25 films d’animation ont fait l’objet d’une première sortie commerciale en France (contre 52 en 2019), soit 6,8 % de l’ensemble des films inédits sortis en salles. 6 titres ont été recommandés art et essai, le plus faible niveau depuis 1999. Les longs métrages français représentaient 36 % des films d’animation sortis en première exclusivité, les américains et les européens hors France 12 % chacun et le reste 40 %. Sur les 25 titres sortis l’an passé, 7 ont été distribués dans 500 salles ou plus en sortie nationale, parmi lesquels une coproduction majoritaire (Yakari chez Bac) et une minoritaire (Bigfoot Family chez Apollo). A contrario, 5 films sont sortis sur moins de 100 écrans, dont 3 sur moins de 50 copies. En moyenne l’an passé, un titre d’animation a été distribué dans 341 salles en sortie nationale, soit 24 établissements de plus qu’en 2019.

16 distributeurs ont participé aux sorties des 25 films d’animation inédits en 2020. Universal (13,9 % de part de marché avec Les Trolls 2), Warner (9,7 % avec Scooby) et Bac (7,3 % avec Yakari) forment le podium en termes de recettes ; ils ont assuré la distribution de 16 % des films d’animation en sortie nationale l’an passée. Entre 2011 et 2020, 74 distributeurs ont lancé les 345 films d’animation inédits en salles ; les 10 plus actifs assurent la distribution de 57,1 % de ces films. Eurozoom, Disney France, Gebeka Films et feu la 20th Century Fox en ont distribué plus de 20 chacun et totalisent 32,2 % des films d’animation projetés pour la première fois en salles sur la décennie écoulée.

Logiquement impactée par la crise, la fréquentation des films d’animation a chuté de près de 83 % en 2020, pour s’établir à 5,7 millions d’entrées. C’est 10,8 % de l’ensemble du box-office enregistré en 2020, le plus bas niveau des dix dernières années. À noter que plusieurs titres ont été repoussés en 2021 voire ultérieurement, quand d’autres sont directement sortis sur des plateformes de SVOD (par exemple Soul sur Disney+). Autant d’éléments qui inversent totalement la tendance du bilan 2019, année exceptionnelle pour le cinéma d’animation, avec 5 longs au-dessus des 2 millions de tickets. En 2020, le premier titre d’animation, Les Trolls 2, est 13e au classement général, avec 1,01 million de spectateurs. 2 films cumulent plus de 500 000 entrées, quand 10 des 25 titres sortis sont sous la barre des 100 000 billets.

Le bilan complet de l’animation 2020 par le CNC est accessible ici.

Les News