La Nuit du 12 consacré aux Prix Lumières 2023, Pacifiction triplement primé

Gilles Marchand (meilleur scénario pour "La nuit du 12"), Alice Diop (meilleur documentaire pour "Nous"), Virginie Efira (meilleure actrice pour "Les enfants des autres") , Dominik Moll (meilleur film pour "La nuit du 12"), Rodrigo Sorogoyen (meilleure coproduction internationale pour "As Bestas"), Arthur Tort (meilleure image pour "Pacifiction - Tourment sur les îles"), Léopold Legrand (meilleur premier film pour "Le 6ème enfant") - Cérémonie et Press room de la 28ème Cérémonie des Lumières de la presse internationale au Forum des Images à Paris le 16 janvier 2023. © Philippe Perusseau / Bestimage

L’Académie des Lumières de la presse internationale a remis l’équivalent de ses « Golden Globes français » ce lundi 16 janvier lors de sa 28e cérémonie, organisée à Paris.

Comme un avant goût des César ? Comme le veut la tradition, ce sont les Prix Lumières qui ont lancé la saison des récompenses dans l’Hexagone, couronnant La Nuit du 12 de Dominik Moll du prix du meilleur film et du meilleur scénario. Accompagné en salle par Haut et Court, le drame avait, suite à sa présentation au Festival de Cannes, été l’un des vrais temps forts art et essai de l’été, achevant sa carrière autour des 490 000 entrées.

L’un des autres grands gagnants des Lumières est Pacifiction d’Albert Serra, le réalisateur repartant avec le prix de la mise en scène, son chef opérateur avec celui de la meilleure image et son comédien principal, Benoît Magimel, celui du meilleur acteur. Un doublé pour l’acteur qui était déjà reparti avec ce prix l’an dernier pour sa performance dans De son vivant. Distribué par Les Films du Losange, Pacifiction a réuni plus de 53 000 cinéphiles à date.

Albert Serra © Philippe Perusseau / Bestimage
Benoit Magimel © Philippe Perusseau / Bestimage

C’est une autre habituée des récompenses qui a été consacrée parmi les actrices : Virginie Efira a reçu le prix pour son rôle dans Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski. Sorti sous bannière Ad Vitam, le film a été l’un des jolis succès de l’automne avec plus de 380 000 spectateurs. Le distributeur a également vu Nadia Tereszkiewicz être récompensée du prix de la révélation féminine pour un autre de ses titres, Les Amandiers (210 000 entrées). Dimitri Doré a lui été sacré révélation masculine pour sa performance dans Bruno Reidal qu’avait accompagné en salle Capricci (11 000 tickets vendus).

Après le Cristal du long métrage à Annecy, Le Petit Nicolas – qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? d’Amandine Fredon et Benjamin Massoubre a reçu le prix Lumières du meilleur film d’animation ; une sortie Bac qui a rassemblé quelque 340 000 curieux. Si Alice Diop n’a pas été saluée pour Saint Omer, la cinéaste est en revanche repartie avec le prix du documentaire pour Nous (New Story). Enfin, le prix de la meilleure coproduction internationale a été décerné à As Bestas de Rodrigo Sorogoyen. Distribué par Le Pacte, ce drame avait été, comme La Nuit du 12, l’une des sensations art et essai de l’été avec près de 330 000 spectateurs réunis.

Le palmarès (les lauréats en rouge)

Meilleur film :

  • Les Enfants des autres
  • La Nuit du 12
  • Pacifiction – Tourment sur les îles
  • Revoir Paris
  • Saint Omer

Meilleure mise en scène :

  • Valeria Bruni-Tedeschi pour Les Amandiers
  • Dominik Moll pour La Nuit du 12
  • Gaspar Noé pour Vortex
  • Albert Serra pour Pacifiction – Tourment sur les îles
  • Rebecca Zlotowski pour Les Enfants des autres

Meilleur scénario :

  • Saint Omer
  • L’Innocent
  • Le Lycéen
  • La Nuit du 12
  • Les Enfants des autres

Meilleur documentaire :

  • Les Années Super 8
  • La Combattante
  • H6
  • Nous
  • Retour à Reims (Fragments)

Meilleur film d’animation :

  • Ernest et Célestine : Voyage en Charabie
  • Le Petit Nicolas : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?
  • Le Pharaon, le Sauvage et la Princesse
  • Les Secrets de mon père
  • Les Voisins de mes voisins sont mes voisins

Meilleure actrice :

  • Juliette Binoche pour Ouistreham
  • Laure Calamy pour À plein temps
  • Virginie Efira pour Les Enfants des autres
  • Françoise Lebrun pour Vortex
  • Noémie Merlant pour L’Innocent

Meilleur acteur :

  • Bastien Bouillon pour La Nuit du 12
  • Louis Garrel pour L’Innocent
  • Vincent Macaigne pour Chronique d’une liaison passagère
  • Benoît Magimel pour Pacifiction – Tourment sur les îles
  • Denis Ménochet pour As Bestas

Révélation féminine :

  • Marion Barbeau pour En Corps
  • Hélène Lambert pour Ouistreham
  • Guslagie Malanda pour Saint Omer
  • Rebecca Marder pour Une jeune fille qui va bien
  • Nadia Tereszkiewicz pour Les Amandiers

Révélation masculine :

  • Adam Bessa pour Harka
  • Stefan Crepon pour Peter Von Kant
  • Dimitri Doré pour Bruno Reidal
  • Paul Kircher pour Le Lycéen
  • Aliocha Reinert pour Petite nature

Meilleur premier film :

  • Bruno Reidal de Vincent Le Port
  • Harka de Lotfy Nathan
  • Les Pires de Lise Akoka et Romane Gueret
  • Le Sixième enfant de Léopold Legrand
  • Tout le monde aime Jeanne de Céline Devaux

Meilleure coproduction internationale :

  • As Bestas
  • La Conspiration du Caire
  • Flee
  • R.M.N
  • Rien à foutre

Meilleure image :

  • Les Passagers de la nuit
  • Vortex
  • La Nuit du 12
  • Saint Omer
  • Pacifiction – Tourment sur les îles

Meilleure musique :

  • Et j’aime à la fureur
  • À plein temps
  • L’Innocent
  • La Nuit du 12
  • Pacifiction – Tourment sur les îles
Gilles Marchand (meilleur scénario pour "La nuit du 12"), Alice Diop (meilleur documentaire pour "Nous"), Virginie Efira (meilleure actrice pour "Les enfants des autres") , Dominik Moll (meilleur film pour "La nuit du 12"), Rodrigo Sorogoyen (meilleure coproduction internationale pour "As Bestas"), Arthur Tort (meilleure image pour "Pacifiction - Tourment sur les îles"), Léopold Legrand (meilleur premier film pour "Le 6ème enfant") - Cérémonie et Press room de la 28ème Cérémonie des Lumières de la presse internationale au Forum des Images à Paris le 16 janvier 2023. © Philippe Perusseau / Bestimage