La fréquentation des salles de cinéma plonge en février

©Kinepolis Group

Dans un contexte sanitaire tendu, les cinémas accusent le coup. D’après les estimations du CNC, 17,68 millions d’entrées ont été réalisées le mois dernier. Soit un recul de 19,5 % par rapport à février 2019.

Les salles de cinéma ont plus que jamais la gueule de bois. Après le brutal retour à la réalité en janvier, les chiffres de fréquentation pour le mois de février ressemblent presque à un coup de grâce. 17,68 millions de spectateurs ont franchi le seuil des cinémas, une baisse nette de 19,5 % par rapport à février 2019. « Il convient de rappeler que février 2019 avait bénéficié d’une offre de films particulièrement riche avec les succès de Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? (5,4 millions d’entrées sur le seul mois de février 2019) et Dragons 3 : le monde caché (2,5 millions d’entrées réalisées au cours du mois de février) », précise le CNC. Il s’agit cependant du plus faible niveau enregistré depuis 2015 (17,56 millions). Avec les premiers impacts de l’épidémie du coronavirus ces derniers jours, il semble difficile d’imaginer un réel rebond de la fréquentation dans les semaines à venir.

En février, trois films franchissent le million d’entrées d’après CBO, contre six l’an passé : une comédie française, Ducobu 3 (1,14 million de spectateurs sur le mois), et deux blockbusters américains, Sonic (1,4 million) et Le Voyage du Dr Dolittle (1 million).

Sur les deux premiers mois 2020, la fréquentation recule de 20,3 % à 32,10 millions d’entrées. Sur l’année glissante (mars 2019 à février 2020), 205,16 millions de billets ont été vendus contre 200,68 millions sur les douze mois précédents (+2,2 %).

La part de marché des films français est estimée à 33,6 % en février contre 47,1 % sur la même période en 2019. Celle des films américains grimpe à 56,4 % (43,4 % en février 2019). Sur les douze derniers mois, les films français représentent 32,3 % de part de marché, les œuvres américaines 57,3 % et les autres films 10,4 %.

Concernant l’exploitation, CGR a dévoilé son nouveau multiplexe dans l’Ouest parisien tandis qu’un mono-écran a rouvert sur la côte Basque après plusieurs années d’attente. Des ouvertures intervenues cependant sur les derniers jours de février.