Haut et Court affine son line-up 2022

"A Chiara" ©Haut et Court

La société de distribution date quatre films, qui sortiront entre avril et octobre.

Pour accompagner les vacances de Pâques, Haut et Court repousse du 30 mars au 13 avril A Chiara (photo), présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2021 et doublement primé au Festival des Arcs en décembre. Troisième film du jeune cinéaste italien Jonas Carpignano, tourné avec des non-professionnels, il met en scène une adolescente d’une petite ville de Calabre, qui tente d’enquêter sur la disparition de son père mafieux. 

Le 4 mai, sortira Tom de Fabienne Berthaud, avec Nadia Tereszkiewicz et Félix Maritaud. Adapté du roman Tom petit Tom tout petit homme Tom de Barbara Constantine, le film relate l’histoire d’un gamin de 11 ans dont la très jeune mère, fêtarde, le laisse se débrouiller. L’arrivée d’un jeune homme tout juste sorti de prison bouscule leur équilibre. 

Haut et Court accompagnera le 31 août À propos de Joan de Laurent Larivière, un temps daté au 20 avril. Isabelle Huppert y incarne Joan Verra, une femme battante qui, souvain confrontée au retour de son amour de jeunesse et à un grand secret, entreprend de revisiter les 40 dernières années de sa vie. Freya Mavor, Lars Eidinger et Swann Arlaud figurent également au casting. Enfin, la société annonce une sortie au 19 octobre pour le film d’animation Dounia et la Princesse d’Alep de Marya Zarif et André Kadi

Alors que son documentaire La Panthère des neiges, sorti fin 2021, affiche un beau parcours au box-office avec plus de 425 000 entrées, Haut et Court enchaîne dès demain avec Memory Box, drame libanais de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige passé par la compétition berlinoise. Suivra le 2 février, Petite Solange d’Axelle Ropert, où Léa Drucker et Philippe Katerine interprètent les parents d’une ado de 13 ans (Jade Springer), désemparée face à leur couple qui s’effrite. Le 16 mars, sortira À plein temps d’Eric Gravel, prix Orizzonti du meilleur réalisateur et de la meilleure actrice pour Laure Calamy à la Mostra de Venise. Un film tendu, pour la course folle d’une mère qui se démène pour élever ses enfants à la campagne et garder son travail dans un palace parisien, alors qu’éclate une grève des transports.

Les News