Gaumont accentue son déficit

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-2'); });

Malgré un chiffre d’affaires en hausse, la société à la marguerite accuse une perte de 38,5 millions d’euros en 2019.

Gaumont a annoncé le 10 mars avoir réalisé un chiffre d’affaires de 212,2 millions d’euros en 2019, en hausse de 8,1 % sur un an. Un résultat qui s’accompagne cependant d’une perte de 38,5 millions d’euros sur l’année écoulée, due à « un brutal durcissement » des conditions de vente de catalogue de séries aux États-Unis (à hauteur de 15 M€), des séries d’animation en France (4 M€) et des performances des films (0,7 M€). Le chiffre d’affaires de la distribution de films en France s’élève à 23,1 M€ en 2019 (20,4 M€ en 2018), avec 8,7 millions d’entrées réalisées sur dix sorties, contre 8,4 millions d’entrées réalisées en 2018 pour le même nombre de films. Dans la même dynamique que celle du marché, les ventes en vidéo physique et sur support digital régressent à 8 M€ (contre 12,4 M€ en 2018).

Des inquiétudes sur 2020

Parmi les perspectives de sa publication annuelle du 10 mars, la société estime par ailleurs qu’« en l’état actuel, il est impossible de prévoir l’impact du coronavirus sur l’activité de Gaumont » et souligne que « le résultat des films en France est fondé d’abord sur leur capacité à attirer des spectateurs dans les salles ». Et si l’entreprise compte sur « la Fédération des cinémas français [qui] se battra pour éviter toute fermeture généralisée afin de sauvegarder le lien social que représentent les cinémas », elle rappelle qu’« il ne suffit pas que les salles soient ouvertes pour que les spectateurs s’y rendent. L’estimation précise d’une éventuelle érosion est donc impossible ».

Treize films figurent au line-up Gaumont en 2020 :

  • Play d’Anthony Marciano, avec Max Boublil et Alice Isaaz, sorti le 1er janvier, a attiré 253 343 spectateurs
  • Une belle équipe de Mohamed Hamidi, avec Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette, Sabrina Ouazani et Laure Calamy, sorti le 15 janvier, a attiré 334 797 spectateurs
  • #Jesuislà d’Éric Lartigau, avec Alain Chabat, Doona Bae et Blanche Gardin, sorti le 5 février, a attiré 195 406 spectateurs
  • Papi Sitter de Philippe Guillard, avec Gérard Lanvin et Olivier Marchal, sorti le 4 mars, a attiré 187 681 spectateurs en sept jours
  • Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax, avec Jean-Pascal Zadi, doit sortir le 15 avril
  • Bronx d’Olivier Marchal, avec Lannick Gautry, Stanislas Merhar, Kaaris, Gérard Lanvin et Jean Reno
  • Adieu les cons de Albert Dupontel, avec Virginie Efira et Albert Dupontel
  • Aline ! de et avec Valérie Lemercier, Sylvain Marcel et Danielle Fichaud
  • Le Sens de la famille de Jean-Patrick Benes, avec Franck Dubosc et Alexandra Lamy
  • Serre-moi fort de Mathieu Amalric, avec Vicky Krieps et Arieh Worthalter
  • Mystère de Denis Imbert, avec Vincent Elbaz et Marie Gillain ;
  • Rosy de Marine Barnérias, documentaire
  • Comédie humaine de Xavier Giannoli, avec Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu.

Les tournages de tous les films dont la sortie est prévue en 2020 sont terminés. Le prochain tournage, prévu pour mi-mai, concerne un film de l’exercice 2021.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1553617519041-1'); });