Disparition d’Arthur Wernert, exploitant à Haguenau

Arthur Wernert en 2016, entouré de ses enfants, Michèle et Philippe ©Daniel Lanoix

Celui qui avait ouvert le Mégarex à Haguenau, mais aussi le parc d’attractions Didiland à Morsbronn-les-Bains, s’est éteint le 30 janvier à l’âge de 71 ans.

Dans son Alsace natale et au-delà, tous saluent un homme passionné, généreux et visionnaire. Arthur Wernert grandit dans un cinéma, le Rex de Soufflenheim que tient sa mère, où il commence à travailler à l’âge de 16 ans. Plus tard, il reprend les deux autres salles familiales du centre-ville d’Haguenau, Le Victoria et L’Odéon. En 1975, il transforme L’Odéon pour en faire un complexe de cinq salles. En octobre 1999, Arthur Wernert ouvre le Mégarex, deuxième multiplexe d’Alsace après le Pathé-Brumath, qui compte aujourd’hui dix salles (plus de 340 000 entrées en 2019) et qu’il dote rapidement d’un bar-bowling de 16 pistes, d’une salle de billard et d’un espace de jeux.

Arcades et Walt Disney

Car l’homme a une autre passion : il commence à installer des flippers dans les bars dès les années 1970, puis ouvre sa propre salle de jeux d’arcade à Strasbourg. Au début des années 1980, il aménage un terrain de loisirs près de Morsbronn-les-Bains, avec des pédalos, des poneys et des manèges, qui va s’étendre sur une dizaine d’hectares pour devenir l’actuel Didiland, l’une des plus grosses attractions de la région. « J’ai toujours admiré Walt Disney et son parcours. Quand j’ai vu que cet homme de cinéma s’était lancé avec succès dans les parcs de loisirs, je me suis dit : pourquoi pas moi ? », nous confiait Arthur Wernert en 2016.

Depuis quelques années, ce sont ses enfants Philippe et Michèle qui ont repris les rênes du Mégarex. Nous leur adressons toutes nos pensées.