Disney sur la voie d’un changement stratégique d’ampleur

Bâtiment administratif de The Walt Disney Company, Burbank ©The Walt Disney Company

Le géant américain a annoncé hier une réorganisation de ses activités de médias et de divertissement, avec pour but affiché l’accélération de la « stratégie d’offre directe aux consommateurs, à la lumière du succès rapide de Disney + ». Un mouvement qui questionne d’autant plus ses investissements futurs en matière de production pour le grand écran. 

Alors qu’elle assurait début août que la mise en ligne de Mulan sur la plateforme devait être considérée comme un cas isolé plutôt que comme un indicateur d’un « nouveau modèle d’exploitation commerciale que nous examinons », la direction de The Walt Disney Company semble changer de voie.  

Dans la nouvelle organisation, les « moteurs créatifs » de la société se concentrent sur le développement et la production de contenu original pour les services de streaming tandis que « les activités de distribution et de commercialisation sont centralisées dans une seule organisation mondiale de distribution médias et divertissement ». La création de contenu est divisée en trois groupes distincts : « divertissement général », « sports » et « studios ». Ce dernier, dirigé par Alan F. Horn et Alan Bergman, « se concentrera sur la création de contenu pour les salles, basé sur les franchises puissantes de la société, Disney + et les autres services de streaming du groupe », souligne Walt Disney Studios, aussi détenteur de Pixar, Marvel, Lucasfilm, 20th Century Studios et Searchlight Pictures. 

Le récent retrait de Soul du calendrier sorties salles au profit de Disney + avait créé de nombreuses réactions et interrogations à travers le monde quant à la stratégie en gestation dans le studio. Les déclarations du CEO Bob Chapek à propos de la restructuration laissent désormais peu de place au doute : « Compte tenu du succès incroyable de Disney + et de nos plans pour accélérer notre offre directe aux consommateurs, nous positionnons notre société de manière à soutenir plus efficacement notre stratégie de croissance et la valeur de nos actions. La gestion de la création de contenu, distincte de la distribution, nous permettra d’être plus efficaces et plus agiles pour fournir le contenu que les consommateurs veulent le plus, livré de la manière dont ils préfèrent le consommer. »

À l’heure actuelle, The Walt Disney Company comptabilise 100 millions d’abonnés sur ses plateformes de streaming (Hulu, ESPN+…), dont la moitié pour Disney +, avant l’arrivée de la plateforme Star, actuellement en préparation.

Les News