Clap de fin pour le projet CGR de Maurepas

©Olivier Mouton Architecte

Le chantier du cinéma, interrompu par la crise sanitaire en mars 2020, n’a jamais repris.

Il n’y aura pas de cinéma dans la commune des Yvelines. C’est ce qu’a annoncé le 10 août le promoteur Nhood – la branche Immobilière Auchan et propriétaire du terrain –, chargé de la transformation de la zone d’activités commerciales de Maurepas et Coignières. « Le complexe de cinéma imaginé initialement (1 500 fauteuils, 8 salles) aurait dû ouvrir ses portes en 2019. Finalement, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a fait bouger les lignes, affaiblissant le secteur cinématographique. Dans ce nouveau contexte, Nhood France et l’opérateur SNES se sont accordés sur l’abandon du projet », détaille le communiqué. Le groupe immobilier voit ici l’occasion « de réfléchir à un projet plus ambitieux : celui de repenser toute la périphérie commerciale pour répondre aux nouveaux besoins du territoire ».

C’est à l’automne 2018 que le dossier du cinéma de Maurepas entre dans une phase concrète, lorsque la société SNES Cinémovida lance les travaux. Mais celle-ci avait ensuite rencontré plusieurs difficultés administratives, entraînant plusieurs interruptions. L’ouverture, prévue en octobre 2019, est logiquement repoussée tandis qu’aucune avancée majeure n’est observée sur le chantier. Mi-février 2020, le projet est repris par le groupe CGR dans le cadre d’un accord qui comprend également le rachat du Cinémovida de Cholet, qui lui n’est pas remis en cause confirme le circuit. L’idée est alors de reprendre les travaux pour une ouverture fin 2021. Le projet, dans sa forme initiale, n’aboutira finalement pas.

« Cette décision a été prise en bonne intelligence et en concertation avec les partenaires SNES Cinémovida et le groupe Auchan. Aujourd’hui, CGR se concentre sur les projets en cours tels que les constructions des complexes de La Ciotat, de Castres et le déploiement de la salle ICE en France et à l’international », nous indique Robert Laborie, directeur du développement de CGR. Le site de la Ciotat, 8 salles dont une ICE et 1300 fauteuils, ouvrira pour le dernier trimestre de l’année. Quant aux 10 salles dont une ICE et les 1500 fauteuils du futur site de Castres, celles-ci devraient voir le jour en 2022.