CITEO : 10 millions d’euros pour accompagner la gestion des déchets dans les ERP

©Bestimages

L’entreprise à mission lance un appel à manifestation d’intérêt afin d’accompagner les entreprises, dont les cinémas, dans la collecte des déchets ménagers hors foyer. 

Citeo est chargée par 30 000 entreprises du secteur de la grande consommation et de la distribution de réduire l’impact environnemental de leurs emballages et papiers, en leur proposant des solutions de réduction, de tri et de recyclage. Dans le cadre des objectifs fixés par la loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec), Citeo lance un appel à manifestation d’intérêt pour accélérer la collecte et le recyclage des emballages ménagers et papiers graphiques issus de la consommation nomade. Sur un total d’environ 5,5 millions de tonnes d’emballages ménagers générés chaque année, environ 300 000 tonnes sont jetés lors de déplacements à l’extérieur du domicile (hors café-hôtels-restaurants), soit 6% du tonnage total.

Ainsi une enveloppe globale de 9,5 millions d’euros, financera des projets de tri sélectif dans l’espace public et dans les lieux recevant du public. L’enjeu majeur pour Sophie Fabre, directrice réemploi et nouveaux services de collecte chez Citeo, est de « trouver des solutions adaptées à chacun mais aussi les plus simples possibles pour le consommateur, afin de permettre la continuité du geste de tri.»

Dans les cinémas, cela s’applique à la gestion et le recyclage des pots de pop-corn, des bouteilles et canettes de boissons ou encore les magazines distribués au public. « Il nous semble légitime d’aider les exploitants en ce sens. Plus le spectateur a la possibilité de trier, plus il le fait. Nous visons des lieux à forte fréquentation avec des projets significatifs ou l’expérimentation n’a pas encore été faite ».

Les dépenses éligibles peuvent concerner quatre catégories : l’achat, la conception ou la fabrication de matériel comme les bacs de tri, la communication et la sensibilisation du public et des collaborateurs, les dépenses en ressources humaines ou assistance contractée par l’exploitant, et les dépenses de maintenance et d’entretien. Celles-ci pourront être compensées à hauteur de 50%, avec un plafond de 1 500€ par dispositif de tri. « Nous souhaitons orienter notre budget vers des solutions low tech, avec des consignes de tri claires et simples et une sensibilisation efficace », explique Sophie Fabre.

Pour soumettre un projet, les entreprises sont invitées à  contacter Citeo. La date limite de dépôt des dossiers de la première phase est fixée au 26 avril. Les projets lauréats seront annoncés au mois de juillet et  devront déployer les premiers équipements de tri dans les six mois après leur sélection. Une seconde phase sera lancée en juin 2021.

Pour télécharger le cahier des charges et le dossier de candidature dans leur intégralité, cliquer ici.

Les News