César 2023 : Les distributeurs à la loupe

"L'Innocent" ©Ad Vitam / "Pacifiction" ©Losange / "La Nuit du 12" ©Haut et Court / "En corps" ©Studiocanal

Qui récolte le plus de nominations parmi les structures de distribution ? Après la révélation des films et talents en lice pour les 48es César, petit focus sur les distributeurs de l’ombre qui méritent d’être mis en lumière.

Pôle position pour Ad Vitam qui, après avoir été snobé en 2022, décroche 20 nominations. La structure d’Alexandra Henochsberg doit principalement cette performance à L’Innocent de Louis Garrel, en course pour 11 statuettes dont meilleur film, réalisateur, scénario, acteur ou encore seconds rôles. Encore à l’affiche grâce au festival Télérama qui s’est terminé hier, le film a attiré plus de 700 000 spectateurs en salles. 7 nominations pour Les Amandiers de Valeria Bruni-Tedeschi, en lice notamment pour les César du meilleur film, photo ou encore espoirs, où ne figure d’ailleurs pas Sofiane Bennacer, mis en examen pour viols présumés. Le film à tout juste franchi les 200 000 spectateurs en salles. Ad Vitam décroche enfin une citation pour Une jeune fille qui va bien et une pour Petite nature. 

À lire aussi | Les nominations aux César 2023

18 nominations pour StudioCanal, récompensant la belle année du distributeur. Plus gros succès art et essai de l’année (quelque 1,4 million d’entrées), En corps de Cédric Klapisch cumule 9 citations, dont meilleur film, réalisateur, scénario, second rôle et espoir. À l’instar de Bac Nord l’an passé, Novembre du même Cédric Jimenez est aussi nommé 7 fois, notamment meilleur réalisateur, acteur et seconds rôles. Le polar a été l’un des beaux succès français de 2022 avec quelque 2,4 millions de curieux réunis. La filiale distribution du groupe Canal+ enregistre enfin une citation pour Ernest et Célestine : Le Voyage en Charabie et une pour En attendant Bojangles. 

Haut et Court complète le podium avec 14 nominations dont 10 pour La Nuit du 12, l’une des sensations art et essai de l’été dernier avec près de 500 000 cinéphiles rassemblés et déjà consacré aux Lumières de la presse internationale. Le film de Dominik Moll concourt dans les principales catégories : meilleur film, réalisateur, scénario, ainsi qu’espoir et second rôle. La structure de Carole Scotta obtient par ailleurs 4 citations pour À plein temps d’Eric Gravel, dont meilleure actrice pour Laure Calamy, nommée pour la troisième année consécutive dans cette catégorie. Pour rappel, le film sorti au printemps dernier avait totalisé plus de 210 000 entrées.

Les Films du Losange suit avec 13 citations dont 9 pour Pacifiction, déjà multirécompensé aux Lumières il y a quelques jours. Le film d’Albert Serra, autre favori des César, est en course pour les statuettes de meilleur film, réalisateur, adaptation et acteur. Cette épopée polynésienne a séduit quelque 50 000 spectateurs depuis sa sortie début novembre. Par ailleurs, le distributeur récolte 4 nominations pour Saint Omer. Non retenu aux Oscars, le film d’Alice Diop est en lice pour le scénario, l’espoir féminin, la photo et le meilleur premier film. Il a, par ailleurs, attiré presque 100 000 curieux au cinéma.

7 citations pour Pyramide, qui accompagnera 5 films à la cérémonie. Les Pires de Lise Akoka et Romane Gueret (50 000 entrées) concourt pour l’espoir et le premier film, où figure également Le Sixième enfant de Léopold Legrand (95 000 tickets), par ailleurs en lice pour le second rôle. Enfin, la société d’Éric Lagesse enregistre une nomination pour Les Passagers de la nuit de Mikhael Hers, une pour Enquête sur un scandale d’État de Thierry de Peretti et une pour Chronique d’une liaison passagère d’Emmanuel Mouret (son précédent long, Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait, avait reçu 13 nominations en 2021).

Diaphana compte 5 citations dont 2 pour Peter Von Kant de François Ozon, pour meilleur acteur et espoir masculin. Trois autres films du distributeur obtiennent une citation : Close de Lukas Dhont, Les Jeunes Amants de Carine Tardieu et Ma famille afghane de Michaela Pvlatova.

Après deux sacres consécutifs (Adieu les cons en 2021 et Illusions perdues l’an passé), Gaumont ne pourra pas réaliser la passe de trois avec seulement 4 nominations (28 en 2022) et aucune pour meilleur film. Couleurs de l’incendie de Clovis Cornillac concourt pour les décors et costumes, Le Chêne de Laurent Charbonnier et Michel Seydoux pour le documentaire et Fumer fait tousser de Quentin Dupieux pour les effets visuels.

Le Pacte et Memento décrochent chacun 3 nominations. La structure de Jean Labadie accompagne le documentaire Allons enfants d’Alban Teurlai et Thierry Demaizière (le duo avait été sacré pour Lourdes en 2020), Les Cinq Diables de Léa Mysius et As bestas de Rodrigo Sorogoyen. La société d’Alexandre Mallet-Guy concourt aussi pour le meilleur film étranger avec La Conspiration du Caire de Tarik Saleh ; Le Lycéen de Christophe Honoré et Ouistreham d’Emmanuel Carrère concourent chacun pour un César.

Six distributeurs pointent avec 2 nominations : Bac Films pour Le Petit Nicolas – Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux d’Amandine Fredon et Benjamin Massoubre et Sans filtre de Ruben Östlund ; Capricci pour Bruno Reidal de Vincent Le Port ; Jour2Fête pour Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg et Retour à Reims (fragments) de Jean-Gabriel Périot ; Pan Distribution signe son retour avec 2 citations pour Coupez ! de Michel Hazanavicius ; Pathé Films pour Revoir Paris d’Alice Winocour (troisième citation consécutive également pour Virgine Efira) et Notre-Dame brûle de Jean-Jacques Annaud ; enfin Warner Bros., seul studio présent, accompagne Simone, le voyage du siècle d’Olivier Dahan, seulement nommé pour ses costumes et décors.

Pour finir, quatre distributeurs décrochent une nomination : ARP Sélection pour Eo de Jerzy Skolmowski, Condor Distribution pour Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre, New Story pour Les Années super 8 d’Annie Erneaux, et Tandem pour Falcon Lake de Charlotte Lebon. 

Au total, les 43 longs métrages nommés cumulent près de 17 millions d’entrées en salles. Deux titres dépassent la barre des deux millions de spectateurs, trois celle du million, 10 longs métrages surpassent les 500 000 tickets.

Les News