Cannes 2021 : Le Marché du film s’organise

Soirée d'ouverture du Special Cannes Film Festival 2020, le 27 octobre 2020, avec des conditions sanitaires déjà exceptionnelles © Bruno Bebert/Bestimage

[Article mis à jour le 14/04/20]

Dans la foulée de la confirmation de Spike Lee à la présidence de son jury, le Festival de Cannes a lancé ses accréditations. Un pas de plus vers la concrétisation de cette édition estivale inédite, avec un « pré-marché » virtuel en mai, puis réel en juillet.  

Le Marché du Film a confirmé qu’il aura lieu dans le cadre du Festival, à Cannes, du 6 au 15 juillet 2021. Mais avant cette édition en présentiel, il a opté pour quatre jours de projections en ligne, sous l’intitulé « Pré-Cannes Screenings ». Initialement prévues du 25 au 28 mai, ces projections ont été repoussées du 21 au 25 juin, a annoncé le Marché dans un communiqué du 14 avril. Le résultat d’une vaste consultation des vendeurs et autres professionnels, lesquels ont plébiscité à 66 % le report de l’événement de quelques semaines. Pour rappel, ces projections sont organisées sur une plateforme proposant des stands virtuels des sociétés de ventes et des salles de projections en streaming. « Comme le délai entre l’EFM de Berlin et le Marché de Cannes est exceptionnellement long, de nombreux vendeurs internationaux ont exprimé le besoin d’un rendez-vous intermédiaire au printemps leur permettant de pouvoir travailler et échanger en virtuel », avaient précisé les organisateurs, fin mars.

L’accès aux Pré-Cannes Screenings sera strictement réservé, sans supplément de prix, aux acheteurs accrédités au Marché du Film à Cannes (accréditation en ligne ou on site). Puis rendez-vous en juillet, pour un Marché du Film « à l’ancienne », avec l’ensemble des activités habituelles dont le Village international… et toujours la possibilité de participer, pour les professionnels qui seraient empêchés de voyager, à des conférences, sessions de networking et projections virtuelles de certains films.

Par ailleurs, pour cette édition 2021 datée du 6 au 17 juillet, le Festival de Cannes a prévu de s’attaquer à deux enjeux environnementaux prioritaires :  les émissions de CO² et la gestion des déchets. « Afin de compenser les trajets des festivaliers qui représentent 89 % de l’empreinte carbone de l’événement », chaque accrédité devra verser une contribution environnementale de 20€ HT. De son côté, le Festival s’engage à compenser les 11 % d’émissions carbone engendrées par la production de l’événement via le règlement d’une contribution environnementale. « Les sommes récoltées seront entièrement destinées au financement de programmes de compensation carbone à rayonnement local, national et international », précisent les organisateurs.

À noter qu’aucune date limite de demande d’accréditation n’a, pour l’heure, été communiquée. Si les mesures sanitaires en vigueur en France pour la période de la manifestation restent toujours inconnues, le Festival rappelle qu’il se déroulera dans leur plus strict respect. 

Portail d’accréditation du Festival de Cannes