Avis favorable pour le nouveau cinéma de Gisors

©Richter Architectes

La commission d’aménagement cinématographique de l’Eure était invitée à se prononcer sur la création d’un nouveau complexe.

Réunie le vendredi 6 mai après-midi, la commission a donc donné son feu vert au projet de cinéma porté par la Communauté de communes du Vexin normand (CCVN). Sous l’enseigne Jour de fête, le futur complexe comprendra trois salles de 250, 120 et 78 sièges pour une capacité totale de 448 places, la plus grande pouvant se transformer pour accueillir des spectacles. Intégré dans un bâtiment de 1 450 m², le cinéma sera mitoyen d’une médiathèque communautaire de 1 200 m², les deux lieux formants un pôle culturel complété d’un parking souterrain. Erigé au cœur de Gisors sur les berges de l’Epte, l’équipement a été dessiné par le cabinet Richter Architectes et associés pour une enveloppe de 6 M€, dont plus de 2,5 M€ pour le cinéma.

©Richter Architectes

La création de ce dernier entraînera un transfert d’activités de l’actuelle salle, qui opérait de façon transitoire dans les locaux de la paroisse. Un premier déménagement imposé par la fermeture en 2010 du mono écran Jour de fête, situé sur l’une des artères principales du centre-ville, pour des raisons de non conformités. Cet établissement historique, ouvert en 1930, présentait encore une configuration atypique avec une caisse vintage en bois et un balcon dans sa salle de 250 places. En 1988, le site prend le nom du premier film de Jacques Tati, auquel il rend également hommage via une large fresque dans le plafond du hall. En contraste avec l’intérieur, le cinéma affiche une façade en miroir décoré d’une enseigne lumineuse. 

Dans le futur Jour de fête, la programmation continuera d’allier titres généralistes et films d’auteur. Mais contrairement à la salle actuelle, gérée en régie directe par la collectivité, le complexe sera exploité par un privé via une délégation de service public. L’appel à candidature sera lancé dans les prochaines semaines. Prévue fin 2023, l’ouverture du nouveau cinéma conjuguée à celle d’un établissement de huit écrans à Vernon (à 34 km au sud) permettront de renforcer l’offre cinématographique dans l’Eure, département qui se classait au 63e rang en nombre d’écrans fin 2020.

Les News