Annecy Online dévoile les longs métrages en compétition

Le festival d’animation qui se tiendra en ligne du 15 au 30 juin a révélé la liste des longs métrages dans les sections L’Officielle et Contrechamp.

« 76 films ont été soumis à nos comités de sélection et au délégué artistique Marcel Jean, a annoncé le Festival du film d’animation d’Annecy. 20 films concourront dans nos deux sections compétitives. Parmi eux et mis à part les habituels pays producteurs (France, Japon, Corée du Sud, Russie, etc.), on retiendra la présence d’un film chilien, d’un film mauricien et d’un autre égyptien. » Les deux films français en course sont les œuvres de Joann Sfar (Cristal du long métrage en 2011 pour Le Chat du rabbin) et Rémi Chayé (Prix du public en 2015 pour Tout en haut du monde). À noter que si de nombreuses héroïnes sont à l’affiche des films en lice, une seule réalisatrice figure dans la sélection : Ilze Burkovska Jacobsen avec My Favorite War, basé sur l’histoire personnelle de la réalisatrice, qui a grandi en URSS pendant la guerre froide.

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé ©Gebeka

Les dix films en compétition « L’Officielle » :

  • The Nose or the Conspiracy of Mavericks de Andrey Khrzhanovsky (Russie)
  • Kill It and Leave this Town de Mariusz Willczynski (Pologne)
  • Petit Vampire de Joann Sfar (France)
  • Jungle Beat: The Movie de Brent Dawes (Île Maurice)
  • Lupin III The First de Takashi Yamazaki (Japon)
  • 7 Days War de Yuta Murano (Japon)
  • Ginger’s Tale de Konstantin Scherkin (Russie)
  • Bigfoot Family de Ben Stassen et Jérémie Degruson (Belgique, France)
  • Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé (France, Danemark)
  • Nahuel and the Magic Book de German Acuña (Chili)
Petit vampire de Joann Sfar ©StudioCanal

Les dix films en compétition « Contrechamp » :

  • On Gaku : notre rock ! de Kenji Iwaisawa (Japon)
  • The Old Man – The Movie de Mikk Mägi et Oskar Lehemaa (Estonie)
  • Lava de Ayar Blasco (Argentine)
  • Luxuriance accidentelle du rebus aqueux translucide de Dalibor Baric (Croatie)
  • Beauty Water de Kyung-hun Cho (Corée du Sud)
  • My Favorite War de Ilze Burkovska Jacobsen (Lettonie, Norvège)
  • The Shaman Sorceress de Jae-huun Ahn (Corée du Sud)
  • La Légende de Hei de Ping Zhang (Chine)
  • True North de Eiji Han Shimizu (Japon, Indonésie)
  • Le Chevalier et la Princesse de Bashir El Deek et Ibrahim Mousa (Arabie saoudite, Égypte)

Annulé dans son format traditionnel en avril, le festival, qui va souffler ses 60 bougies, se déroulera en ligne, drainant logiquement son lot de contraintes. « Nous tenons à vous informer que les longs métrages sélectionnés en compétition officielle et dans la section Contrechamp ne pourront pas tous être mis en ligne à l’occasion d’Annecy 2020. Les conditions de financement et les cessions de droits en fonction de certains territoires ou marchés interdisent en effet que certains d’entre eux soient disponibles sans restriction. Ainsi, dans le cas où les films ne pouvaient pas être proposés à l’ensemble des festivaliers, nous avons demandé aux producteurs un extrait d’une durée minimale de dix minutes, ou de produire un court documentaire de présentation. Les membres du jury ont, bien entendu, accès à l’intégralité des films », a tenu à préciser la direction du festival.