AMC, entre positionnement et retrait sur le rachat d’actifs Cineworld

© byronv2

Après la proposition, fin septembre, des Cineplex canadiens, et les plus récentes marques d’intérêt de Vue International, AMC s’est à son tour déclaré parmi les aspirants acquéreurs.

Dans un dépôt réglementaire à la Securities and Exchange Commission américaine (l’organisme fédéral de contrôle des marchés financiers), le leader mondial de l’exploitation a confirmé avoir eu des discussions sur une « acquisition stratégique potentielle » de son concurrent Cineworld, placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

Les discussions portaient sur des établissements américains et européens de Cineworld, et l’acquisition aurait, en partie, été financée par l’émission d’actions AMC privilégiées et par un emprunt. Pour l’heure, les négociations sont à l’arrêt. 

Bien qu’AMC a déclaré qu’elle pourrait reprendre les tractations, la société n’a donné aucune garantie sur la possibilité de s’accorder sur une proposition « mutuellement acceptable ».

Récemment, AMC a acquis un nouveau cinéma ArcLight, de 13 salles, à Boston ; un site inauguré en décembre 2019, soit trois mois avant la fermeture des salles. Pour rappel, les ArcLight Cinemas ont déposé le bilan en avril 2021. AMC avait déjà racheté dix de leurs anciens sites dès l’été suivant. 

À lire aussi │Cineworld condamné pour violation d’accord antimonopole

Les News