Aide sectorielle pour le cinéma : pas de montant mais des avancées lors de la réunion avec le gouvernement

Roselyne Bachlot, ministre de la Culture, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et Alain Griset, ministre des petites et moyennes entreprises ©Twitter Bruno Le Maire

Les professionnels du cinéma étaient reçus cet après-midi avec les autres représentants des secteurs culturels par les ministres de l’Économie, de la Culture et des petites et moyennes entreprises, afin de faire un point sur les impacts de la mise en place du passe sanitaire.

Depuis le 21 juillet, et l’instauration du passe, les salles de cinéma auraient perdu 7 millions d’entrées, soit 50 millions d’euros de chiffres d’affaires. C’est le constat présenté par Richard Patry, président de la FNCF, aux pouvoirs publics, et auquel ces derniers ont adhéré, rapporte la Fédération à ses membres. « Lors de cette réunion, Bruno Le Maire a souscrit au constat que le cinéma était le secteur culturel qui avait le plus souffert des conditions de mise en œuvre du passe sanitaire à la mi-juillet. » Le ministre de l’Économie a acté que de nouvelles aides spécifiques pour la filière cinématographique allaient être mises en place, laissant à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, le soin d’entamer les discussions avec les professionnels.

À lire aussi : Roselyne Bachelot : « Le passe sanitaire est une mesure de santé publique, exceptionnelle et temporaire »

Si le fonds de solidarité, ouvert depuis mars 2020, prend bien fin le 30 septembre prochain, Bruno Le Maire a précisé que des mécanismes d’aides « sur mesure », comme l’aide « coûts fixes » (individualisée aux entreprises mais dont les contours restent à définir), seraient ouverts à tous. La FNCF indique, enfin, que Bercy reste vigilant sur la problématique du remboursement des prêts garantis par l’État, avec la volonté de poursuivre les discussions sur le sujet.

Aucun montant précis n’a donc été annoncé par les pouvoirs publics, qui entendent toutefois accélérer les arbitrages. Ainsi, à l’instar de l’an passé, il semble fort probable que l’ensemble des mesures destinées à la filière cinématographique sera présenté au Congrès des exploitants, qui se tiendra du 20 au 23 septembre à Deauville.

Les News